Covid-19 : situation stable mais couvre-feu avancé pour Pâques en Guadeloupe

coronavirus la guadeloupe
Test PCR en Guadeloupe

Face à l'épidémie de Covid-19 qui crée notamment des "tensions hospitalières" en Guadeloupe, les autorités renforcent les mesures sanitaires pour le weekend de Pâques. Le couvre feu sera avancé de deux heures.

La situation en Guadeloupe face à l'épidémie de coronavirus reste stable, mais toujours à un niveau élevé, contraignant les autorités locales à avancer pour Pâques l'heure du couvre-feu en vigueur dans ce territoire d'Outremer, ont annoncé mercredi ces dernières.


Le couvre-feu est ainsi ramené de 22H00 à 20H00 heures locales (02H00 à 00H00 GMT) du vendredi au lundi de Pâques inclus, ont indiqué mercredi l'ARS et la préfecture de la Guadeloupe, lors du point de situation hebdomadaire sur la situation sanitaire dans l'archipel.

Quelque 317 personnes ont été testées positives sur le territoire entre le 22 et le 28 mars contre 335 pour la semaine précédente, selon l' ARS et la préfecture et "cinq personnes sont décédées". Le nombre de nouveaux cas positifs avait augmenté d'environ 20% la semaine précédente, et "reste à un niveau élevé", selon les autorités.

"Tensions hospitalières"

Cette situation crée des "tensions hospitalières", a déploré Valérie Denux, la directrice générale de l'ARS Guadeloupe, rappelant que "le variant anglais reste très élevé" avec "autour de 90 %" des cas positifs.


Quatorze personnes étaient toujours en réanimation dimanche, 39 personnes dans des services de médecine et 8 personnes en soins de suite et réadaptation. "Les capacités du service de réanimation des secteurs COVID et non COVID arrivent à saturation", indiquent les autorités dans un communiqué.

Mesures restrictives pour Pâques


"Pour nos fêtes de Pâques cette année nous mangerons le crabe à la maison", scande un spot visant à sensibiliser la population aux mesures restrictives annoncées pour ces fêtes très populaires aux Antilles, durant lesquelles la population était confinée en 2020.

Le préfet de la Guadeloupe, Alexandre Rochatte, a ainsi expliqué que "les lieux de culte seront aménagés, les horaires également" avec, pour éviter les regroupements, "des arrêtés interdisant la vente ambulante". Durant les quatre jours du week-end pascal, la durée du couvre-feu sera étendue et l'accès aux plages et plans d'eau sera interdit "à partir de 18H00 et non plus 19H00", selon la même source.