Covid-19 : le gouvernement annonce un cas de variant brésilien à La Réunion et confirme le reconfinement à Mayotte

coronavirus
Castex 4 février
©DR

Jean Castex et Olivier Véran ont fait ce jeudi un point d'étape sur la situation sanitaire et les mesures de restriction déjà mises en place pour lutter contre le Covid-19. Pour les Outre-mer, ils sont revenus sur le reconfinement à Mayotte et ont annoncé un cas de variant brésilien à La Réunion.

Entouré de plusieurs ministres, Jean Castex a tenu ce jeudi une conférence de presse pour faire un point d'étape sur la situation sanitaire et les mesures de restriction déjà en place pour lutter contre le Covid-19. Au préalable, le Premier ministre a expliqué qu'il n'y aura pas à ce stade de reconfinement au niveau national car "la situation ne le justifie pas à ce jour"

"Protéger les Outre-mer"

Le Premier ministre est revenu sur la décision d'imposer des motifs impérieux pour les voyages au départ et à destination des Outre-mer, expliquant que cette mesure vise avant tout à protéger ces territoires. Il a évoqué - brièvement- le confinement généralisé annoncé quelques minutes plus tôt par le préfet de Mayotte :

Jean Castex explique vouloir protéger les territoires d'Outre-mer et évoque -brièvement- le confinement généralisé pour Mayotte

 

Un cas de variant brésilien à La Réunion

Olivier Véran, ministre de la Santé, a annoncé que quatre cas de variant d'origine brésilienne ont été identifié en France dont un à La Réunion :

Olivier Veran, ministre de la santé annonce que quatre cas de variant d'origine brésilienne ont été identifié en France dont un à La Réunion

 

Retrouvez ici l'intégralité de la conférence de presse du Premier ministre :

 

Les autres annonces

► "La situation ne justifie pas à ce jour" un nouveau confinement, a expliqué le Premier ministre, tout en affirmant que l'exécutif n'hésiterait "pas à prendre (ses) responsabilités" en cas de "dégradation forte et rapide" des indicateurs sanitaires en raison de l'épidémie de Covid-19.  "Un nouveau confinement ne peut s'envisager qu'en tout dernier recours", a insisté le Premier ministre

► Jean Castex juge "impératif" de "télétravailler partout où c'est possible".

► 1,7 million de rendez-vous supplémentaires pour des premières injections de vaccins contre le Covid-19 seront ouverts "dans les prochains jours", a annoncé Jean Castex. Le Premier ministre a expliqué mesurer "parfaitement l'angoisse de toutes ces personnes âgées de plus de 75 ans" n'ayant pas pu se faire encore vacciner, précisant que 500.000 rendez-vous pour fin février seront proposés à partir de vendredi, puis que 1,2 million "sur le mois de mars, seront ouverts dès le milieu de la semaine prochaine". L'accélération du rythme de vaccination va être rendue possible par l'arrivée du vaccin d'AstraZeneca, qui sera utilisé à partir de samedi, a précisé Jean Castex.

►Jean Castex a invité les Français qui prendront des vacances d'hiver à "la plus grande prudence" afin d'éviter les contagions, alors que ces congés débutent vendredi soir pour une partie du pays. "Nous avons choisi de ne pas limiter les déplacements entre régions" mais "nous devons éviter tout relâchement" des gestes barrières, "comme vous l'avez fait à l'occasion des fêtes de fin d'année".

►Quelque 177.000 amendes pour non respect du couvre-feu ont été dressées depuis son instauration le 15 décembre, a indiqué le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin. "1,9 million de contrôles" ont été effectués depuis cette date, a-t-il ajouté. Par ailleurs, les dispositions prises pour limiter les déplacements internationaux ont permis "de diviser par plus de trois le flux de passagers des vols en provenance ou en direction de pays extérieurs à l'Union européenne". "Nous sommes passés de 65.000 passagers jour à 20.000 passagers jour", dans les aéroports français, a précisé le ministre.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live