outre-mer
territoire

Crimes de Montluçon : le Mahorais de 17 ans, chef présumé de la bande, a été arrêté

faits divers
Montluçon
©© LA1ÈRE.FR Le domicile de Zaki à Montluçon
Un des principaux suspects de la série de crimes qui ont fait trembler Montluçon a été interpellé vendredi dernier. Il aurait été présent sur tous les lieux des faits. Au total, quatre personnes ont été arrêtées dans le cadre de ces affaires, dont Zaki, un autre jeune homme originaire de Mayotte.
Âgé à peine de 17 ans, un jeune homme d'origine mahoraise a été interpellé vendredi dernier à Clermont-Ferrand. Il est soupçonné d'être le leader du groupe à l'origine de la série de trois meurtres et d'un viol qui a secoué Montluçon début mars. Il faisait l'objet d'un mandat de recherche depuis le 14 mars. Après avoir été transféré au palais de justice de Cusset, il a été présenté au juge d'instruction puis au juge des libertés et de la détention, avant d'être emmené en prison, rapporte la Montagne.

Des crimes dans lesquels est impliqué à différents degrés Zaki, un Mahorais de 18 ans, déjà mis en examen pour "homicides sur personnes vulnérables accompagnés d'acte de torture ou de barbarie". C'est lui qui avait mis en cause le jeune homme arrêté vendredi. 

Un jeune homme "charismatique"

Selon le Parisien, le chef présumé de la bande aurait été présent à tous les crimes. Déscolarisé, il vivrait selon ses amis de petits vols. "Charismatique", il serait capable d'exercer une influence sur d'autres jeunes, et de "les enrôler dans ses combines", expliquent ceux qui l'ont côtoyé au quotidien. 

Une série de crimes macabres

La série de crimes à Montluçon a débuté dans la nuit du 2 au 3 mars : les corps de deux retraités étaient découverts sans vie à leur domicile. Le 12 mars, une femme était victime de viol en réunion, son compagnon était ligoté. Le même jour, une femme de 74 ans était retrouvée morte à son domicile. Pour l'heure, quatre personnes ont été mises en examen dans le cadre de ces affaires. 
Publicité