outre-mer
territoire

Crise de l'eau à Mayotte : un collectif réclame 7 millions d'euros d'indemnisation

société
Mayotte pénurie eau
Un enfant allant remplir ses bidons en eau potable près du village de Tsararano, durant la période de sécheresse. ©ORNELLA LAMBERTI / AFP
Un collectif d'habitants du sud de Mayotte a indiqué mercredi réclamer plus de 7 millions d'euros au syndicat intercommunal d'eau et d'assainissement au titre du préjudice subi durant la crise de l'eau, de décembre à février dernier.
Afin de faire face à un épisode de sécheresse exceptionnel, la préfecture du 101e département français avait organisé des tours d'eau dans huit communes du centre et du sud de l'île à partir de la mi-décembre. Du 25 décembre au 28 février, l'eau domestique était coupée deux jours sur trois, à tour de rôle dans les différentes communes, puis un jour sur deux jusqu'au 5 avril, date à laquelle ces tours d'eau ont été suspendus.
               
Pendant ces coupures, l'eau domestique ne pouvait plus être considérée comme potable. Au titre du préjudice subi, le collectif "Les Assoiffés du Sud" demande des indemnisations de plus de 7 millions d'euros au Syndicat intercommunal d'eau et d'assainissement (SIEAM).

"Les Assoiffés du Sud" 

Joint par l'AFP, Attoumani Farsi Hamada, des Assoiffés du Sud, a expliqué que le collectif requiert le remboursement de deux litres d'eau par jour et par personne, à raison de 0,27 euro le litre. Le collectif comptabilise 120 jours de coupures pour 120.000 habitants, ce qui donne un total de 7.776.000 euros de préjudice.
 
Toutefois, ce chiffre est discordant avec celui de la préfecture de Mayotte, qui estime que l'eau domestique a été coupée à 65.000 habitants sur les huit communes, selon les chiffres du dernier recensement de l'Insee (2012). D'après Attoumani Farsi Hamada, le SIEAM a reçu les Assoiffés du Sud le 19 mai et devrait donner une réponse dans trois semaines.
 
Publicité