Cuba va accueillir un paquebot britannique avec 5 malades du coronavirus

océan atlantique
Bateau de croisière à Cuba
Bateau de croisière à La Havane ©ADALBERTO ROQUE / AFP
Le gouvernement cubain a annoncé lundi qu'il allait accueillir un paquebot de croisière britannique avec cinq passagers positifs au coronavirus à bord et une quarantaine de personnes à l'isolement, équipage et touristes devant ensuite être rapatriés au Royaume-Uni.
Ces derniers jours, le bateau, avec 1.063 personnes à bord (682 passagers et 381 membres d'équipage), s'était vu refuser l'escale aux Barbades et aux Bahamas. "Après demande du gouvernement britannique, Cuba a autorisé l'accostage dans le pays du bateau de croisière MS Braemar, avec un petit nombre de passagers diagnostiqués au Covid-19", a indiqué le ministre des Affaires étrangères Bruno Rodriguez sur Twitter.

"Nous adopterons les mesures sanitaires établies dans les protocoles de l'OMS (Organisation mondiale de la santé, ndlr) et du ministère cubain de la Santé pour recevoir les passagers et l'équipage", a-t-il ajouté, précisant que "conjointement avec les autorités britanniques, tout a été organisé pour qu'après leur arrivée à Cuba, les voyageurs puissent rentrer de façon sûre et immédiate au Royaume-Uni par voie aérienne".

"C'est le moment d'être solidaires, de comprendre la santé comme un droit humain, de renforcer la coopération internationale pour faire face à nos défis communs", a souligné le ministère cubain des Affaires étrangères dans un communiqué.
 

Evacuation

Le ministère britannique des Affaires étrangères "travaille sans relâche pour organiser des vols d'évacuation de Cuba vers le Royaume-Uni le plus tôt possible pour les passagers du MS Braemar", a indiqué un porte-parole.

"Nous avons actuellement 22 passagers et 21 membres d'équipage en isolement, après avoir montré des symptômes grippaux", a expliqué sur son site internet la compagnie Fred Olsen Cruise Lines, gestionnaire du le bateau qui se trouve actuellement près des Bahamas.

 "Cela inclut cinq personnes qui ont été testées positives au coronavirus Covid-19 à notre dernier port d'escale, Willemstad au Curaçao, mardi" 10 mars, a-t-elle précisé.

Cuba est devenu la semaine dernière le 12e pays latino-américain touché par l'épidémie, apparue en décembre en Chine, avec les cas de trois touristes italiens - deux femmes et un homme - testés positifs mercredi au coronavirus, puis un quatrième cas - un Cubain - confirmé jeudi.

Alors que le monde entier se barricade, dont une partie de l'Amérique latine, Cuba, dont l'économie repose fortement sur le tourisme, dit n'avoir pour l'instant pas l'intention de fermer ses frontières. Aucune quarantaine systématique n'est appliquée en fonction des pays de provenance.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live