outre-mer
territoire

Cyclone Gonzalo : trois personnes toujours introuvables à Saint-Barth et Saint-Martin

cyclones saint-barthélémy
gonzalo
Capture d'écran d'une vidéo amateur durant le passage du cyclone Gonzalo à Saint-Martin, le 13 octobre 2014. ©DR
Trois personnes, deux à Saint-Barthélémy et une à Saint-Martin, sont toujours portées disparues en mer mardi à la mi-journée, après le passage la veille au soir et dans la nuit du cyclone Gonzalo sur les deux îles. 
Après avoir quitté Saint-Barthélémy, au-dessus de laquelle l'oeil du cyclone est passé, et Saint-Martin, Gonzalo "poursuit sa route vers le nord-ouest à la vitesse de 20 km/h et devrait encore se renforcer dans les prochaines heures pour atteindre le stade d'ouragan de catégorie 3 dans les 36 heures", a déclaré Météo-France. "On a mesuré à Saint-Barthélémy des vents moyens de 130 km/h et des rafales supérieures à 200 km/h" sur son passage, précisent les météorologues.
        

Consigne de confinement maintenue

En attendant l'arrivée d'un hélicoptère, venu de Pointe-à-Pitre ou de Fort-de-France (respectivement à 250 et 500 km au sud) permettant le survol des deux collectivités d'Outre-mer et une première évaluation des dégâts, les écoles doivent rester fermées mardi et la consigne de confinement maintenue, a annoncé la préfecture déléguée des deux îles.
        
Selon Emmanuel Effantin, directeur de cabinet du préfet-délégué, "deux personnes sont assurément portées disparues, un homme tombé de son bateau à Saint-Martin et deux personnes qui tentaient de rejoindre un bateau à Saint-Barthélémy. Les recherches ont été impossibles" compte-tenu des conditions cycloniques. Selon M. Effantin, "aucune victime terrestre" n'est à déplorer.

REGARDEZ : les premières images du passage du cyclone Gonzalo sur Saint-Martin, le 13 octobre (vidéo amateur)


Malgré l'apaisement des éléments durant la deuxième partie de la nuit à Saint-Barthélémy et Saint-Martin, où ne règnent plus qu'un temps de tempête finissante, aucune évaluation des dégâts matériels provoqués par Gonzalo n'était disponible aux premières heures de mardi.
Publicité