outre-mer
territoire

Daniel Gibbs, président de la collectivité de Saint-Martin, en garde à vue pour soupçons de favoritisme

justice
Daniel Gibbs
Daniel Gibbs ©Laura Philippon
Le président de la collectivité de Saint-Martin, Daniel Gibbs, est en garde à vue depuis jeudi pour des soupçons de "favoritisme" concernant des marchés publics passés après le passage de l'ouragan Irma.
 
Comme l'a révélé Guadeloupe la1ere radio ce vendredi, Daniel Gibbs, 51 ans, a été placé en garde à vue jeudi matin à Saint-Martin, tout comme deux de ses vices-présidentes, Valérie Damaseau et Annick Pétrus, pour "violation des règles de la commande publique" pour des faits datant de 2018. Cela concerne "des marchés publics pour des prestations de services dans la période post-Irma", a-t-il précisé. Leur garde à vue a été prolongée vendredi. 
 

Deux ans après Irma

Saint-Martin se relève tout juste du passage de l'ouragan Irma de catégorie 5, qui a tué 11 personnes en septembre 2017, et endommagé 95% du bâti de l'île et de sa voisine Saint-Barth. Deux ans après, Saint-Martin continue de se reconstruire, des bâtiments sont toujours abandonnés, des toitures bâchées et certains habitants encore en situation difficile. Daniel Gibbs a été élu à la tête de la collectivité de Saint-Martin, en mars 2017, quelques mois avant le passage de l'ouragan. 
 
Publicité