Dans "L’Oreille est hardie", Zily chante et réenchante Mayotte…

musique
la chanteuse Zily
©DR
La chanteuse déjà très connue à Mayotte s’apprête à sortir son premier album d’ici quelques semaines ! "L’Oreille est hardie" a convié Zily à évoquer ce moment clé de sa "jeune mais longue" carrière. Rencontre avec une femme passionnée par la musique et son pays, à la personnalité riche en talents…

L’Oreille est hardie l’accueille à Paris il y a quelques semaines alors qu’elle met la dernière main aux différents morceaux qui vont composer son premier EP (*on dit aussi "album" quand on commence à avoir les tempes grisonnantes). L’Oreille... la cueille aussi alors que Zily l’artiste est en pleine floraison, en pleine mue et que résolument, elle a décidé de se tourner vers la lumière des projecteurs. Certes, pour le bien-être de sa carrière à laquelle elle avoue sans fausse honte vouloir donner une direction différente, un coup d’accélérateur, mais aussi pour le plaisir non-dissimulé et non-simulé de mettre Mayotte sur le devant de la scène. C’est qu’elle aime profondément son pays et ça s’entend.

Zily, elle s’appelle Zily…

Mahoraise par sa mère, malgache par son père (qui n’aura jamais vécu à Mayotte mais dont elle a pourtant adopté le patronyme Zily comme nom de scène), la chanteuse est imprégnée de sa commune de Tsingoni au point, entre autres, d’y avoir tourné le clip de Tsika, une des chansons-phare de son premier album. "Tsika" qui, explique Zily, veut dire à la fois, "ensemble" en malgache et "j’ai été" dans l’une des langues parlées à Mayotte. On y revient : un peu de papa, un peu de maman…
Et d’ailleurs, nouvel hommage à sa maman : non sans une certaine émotion quand elle l’évoque dans l’Oreille est hardie, elle avoue que la chanson qui porte le prénom de sa mère, Zaïna, est la première qu’elle a enregistrée en studio. Tout un symbole : il faut bien commencer quelque part et pourquoi pas avec celle qui est à l'origine de tout…

La chanteuse Zily
La chanteuse Zily s'apprête à sortir son premier album ©DR

Mayotte / my love

Et l’autre grand amour de Zily, c’est ce pays qui la porte à bout de cœur. Depuis ses tout premiers pas sur scène, elle n’était encore qu’une enfant qui reprenait les airs traditionnels avec sa grand-mère, jusqu’à aujourd’hui, en passant vers ses dix-sept ans par son premier gros succès à Mayotte. 
Puis Zily construira sa renommée typiquement à la mahoraise en interprétant des dizaines de chansons originales qu’elle écrit, compose et interprète pour les fameux grands mariages à Mayotte. Encore une belle façon d’entrer et de s’ancrer dans le cœur de son public. 

Amour / public

C’est d’ailleurs ce public tout acquis à sa cause qui lui a susurré à l’oreille qu’il fallait donner un coup de volant à sa carrière, entamer un tournant vers autre chose. Chose faite ou en voie de se réaliser dans le courant de ce mois de décembre 2021, quand éclora tout son talent et son premier EP aux yeux d’un monde plus vaste que l'Océan Indien. 

La chanteuse Zily
©DR

Voix et porte-voix de Mayotte

Et si l’ambition est de porter sa musique singulière mêlant instruments et rythmes traditionnels mahorais aux sonorités électroniques, pop ou R’n’B, c’est aussi tout un pays qu’elle a envie de représenter et d’entraîner avec elle, dans des chansons endiablés comme dans les moments plus intimes qu’elle saura aussi distiller. Une artiste, une voix était déjà née, ne restait plus qu’à la faire entendre au-delà des frontières de Mayotte. C’est tout le mal qu’on lui souhaite car déjà, à l’écoute de quelques chansons, Zily tient bien des promesses !…

Retrouvez Zily nous raconter son histoire et la création de son premier album dans l’Oreille est hardie. Tendez l’oreille, c’est par ICI !

Premier album de Zily en préparation et sortie prévue courant décembre 2021.
En attendant l'album, les clips de deux chansons issus de ce premier album sont déjà visibles : Tsika et Amani .