"De Vénus à Miriam, au pas de mon chant", l’alliance de la danse et du chant lyrique

sorties de la semaine
Marie-Claude Bottius, Chantal Loïal et Kidi Bebey
©DR
La danseuse et chorégraphe guadeloupéenne Chantal Loïal et la soprano martiniquaise Marie-Claude Bottius ont uni leurs talents dans un spectacle qui rend hommage aux femmes noires et singulièrement à celle que l’on nommait « la Vénus Hottentote » et à Miriam Makeba.

C’est un spectacle qui a mis dix ans à nous parvenir… Non pas que sa préparation ait mis autant de temps mais plutôt parce qu’il suit dix ans plus tard, un premier spectacle mis en œuvre par Chantal Loïal « On t’appelle Vénus » qui évoquait déjà la figure de Sarah Baartlan, celle que l’on surnommait « la Vénus Hottentote ».
Une décennie plus tard et à la faveur d’une rencontre inopinée avec la chanteuse lyrique Marie-Claude Bottius, un nouvel opus est né, qui cherche à évoquer toutes les Vénus, toutes les femmes et singulièrement les femmes noires ; opus qui allie toute la force de chorégraphie, de la danse contemporaine à la puissance et la subtilité du chant lyrique. 

Chantal Loïal et Marie-Claude Bottius
Chantal Loïal et Marie-Claude Bottius dans "De Vénus à Miriam..."

Quand Chantal et Marie-Claude se croisent…

La vraie rencontre entre les deux femmes s’effectuera lors du premier confinement, rencontre à laquelle la1ère n’est pas étrangère puisque pour les besoins de l’un des événements virtuels ou plutôt à distance organisé par nos soins, la danseuse d’origine guadeloupéenne et la chanteuse d’origine martiniquaise avaient créé un « tableau » à partir de leur deux savoir-faire. Non seulement ce travail leur a plu mais il a aussi été bien accueilli, au point qu’elles ont envisagé ensemble la création d’un spectacle entier.

Chantal Loïal et Marie-Claude Bottius dans "De Vénus à Miriam..."
Chantal Loïal et Marie-Claude Bottius dans "De Vénus à Miriam..."

Danse, chants sont alors élaborés et sélectionnés, rejoints par des textes en partie écrits et dits par l’autrice Kidi Bebey et que l’on retrouvera également sur la scène. Un solo devenu duo devenu trio pour dire les femmes, les femmes noires pour dire aussi halte aux discriminations.

Un spectacle qui tombe bien

Et comme pour faire coïncider les dates, ce spectacle est une façon pour Chantal Loïal de célébrer les dix ans du premier volet On t’appelle Vénus avec les vingt-cinq ans de sa propre compagnie Difé Kako. Sans compter les représentations dans le cadre de la 5ème édition du Mois Kreyol qu’elle chapeaute et donc de faire d’une pierre plusieurs coups !


Baptisé De Vénus à Miriam, au pas de mon chant, titre évocateur qui laisse non seulement entendre la place donnée à la chanteuse sud-africaine Miriam Makeba mais aussi l’importance accordée à la fusion chant-lyrique/danse, ce spectacle se jouera en premier lieu  les 22, 23 et 24 octobre en région parisienne avant de tourner- a priori dans l’Hexagone et dans les Outre-mer -.

Chantal Loïal et Marie-Claude Bottius
Chantal Loïal et Marie-Claude Bottius

Regardez et écoutez cet entretien avec Chantal Loïal et Marie Claude Bottius. Ensemble, elles reviennent sur l’origine de ce spectacle, sur l’importance des figures qui y sont représentées, sur les combats qu’il porte, sur la façon dont elles ont travaillé ensemble, sur l’alliance de la danse et du chant lyrique : 

Rencontre avec Chantal Loïal et Marie-Claude Bottius

« De Vénus à Miriam, au pas de mon chant » un spectacle avec Chantal Loïal et Marie-Claude Bottius et Kidi Bebey. Les 22 et 23 octobre 2021 à la Maison des Arts de Créteil (94), le 24 octobre à l’Espace Henry Miller de Clichy (92) et le 26 novembre au Château des Ducs de Bretagne de Nantes (44). 

Marie-Claude Bottius, Chantal Loïal et Kidi Bebey
Marie-Claude Bottius, Chantal Loïal et Kidi Bebey