publicité

Décès inexpliqué aux urgences de l'hôpital Lariboisière: la patiente était martiniquaise

L’affaire a fait beaucoup de bruit la semaine dernière, lorsqu’une femme d’une cinquantaine d’année est décédée de manière inexpliquée aux urgences de l'hôpital Lariboisière à Paris, après 12 heures d’attente. Selon un document de RTL, la victime était martiniquaise.
 

Vue de l'entrée des urgences à l'hôpital Lariboisière à Paris. © IMAGE POINT FR / BSIP
© IMAGE POINT FR / BSIP Vue de l'entrée des urgences à l'hôpital Lariboisière à Paris.
  • Par Philippe Triay
  • Publié le , mis à jour le
Le décès reste toujours inexpliqué six jours après le décès de Micheline Myrtil, cette Martiniquaise de 55 ans morte mardi dernier après 12 heures d’attente aux urgences de l’hôpital Lariboisière à Paris. Ses proches, qui ont entrepris les démarches pour faire rapatrier son corps en Martinique, ont décidé de porter plainte, selon RTL qui a révélé cette information. 

D'après sa nièce Jessy, "on sait qu'elle est arrivée à l’hôpital, elle avait 40 de fièvre (...) Elle n'a été vu par aucun médecin : 12 heures, c'est énorme !", a-t-elle déclaré à RTL. La famille, désemparée et sous le choc, a affirmé que Micheline, qui vivait dans le XIXe arrondissement de la capitale, était en bonne santé et n'avait aucune maladie.
 

Ma tante faisait du sport, elle prenait soin d'elle", a ajouté sa nièce. "C'est à eux de gérer. Je ne peux pas juger, je n'y étais pas. Je ne sais pas, je veux savoir justement. Mais s'il y a eu une défaillance quelque part, je veux le savoir", dit-elle. 

 

Enquête interne

Selon un communiqué de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), les premières conclusions de l'enquête interne sur le décès inexpliqué de la patiente seront rendues "tout début janvier". Selon l'institution, Micheline avait été prise en charge lundi par les sapeurs-pompiers, puis conduite à l'accueil des urgences de l'hôpital Lariboisière "vers 18h45". "Elle a été accueillie par l'infirmière d'accueil et d'orientation, enregistrée dans le circuit de prise en charge du service et orientée dans un circuit court", qui concerne en général les cas jugés les moins graves et nécessitant une simple consultation. "A 01h20, après avoir été appelée sans succès, la patiente est considérée comme étant sortie. Elle est retrouvée décédée vers 06h00 dans la salle d'attente du service d'accueil des urgences", relate le communiqué.

L'enquête interne visera notamment à "analyser le processus de prise en charge de cette patiente, sa conformité aux bonnes pratiques et aux recommandations", et "formuler des recommandations plus générales sur le fonctionnement" des services d'urgence. Elle est diligentée par l'AP-HP et l'Agence régionale de santé d'Ile-de-France. En attendant, les circonstances entourant la mort de Micheline Myrtil demeurent sans réponses, au désespoir de sa famille et de ses proches. 




 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play