publicité

Découverte de la naissance d’un volcan sous-marin à l’Est de Mayotte

Un nouveau volcan sous-marin a été découvert à 50 km à l'Est de Mayotte, annonce le gouvernement. La naissance de ce volcan permet de mieux comprendre les séismes ressentis à Mayotte depuis un an.

Un nouveau volcan sous-marin a été découvert à 50km à l'Est de Mayotte. © Capture d'écran INSTITUT DE PHYSIQUE DU GLOBE DE PARIS
© Capture d'écran INSTITUT DE PHYSIQUE DU GLOBE DE PARIS Un nouveau volcan sous-marin a été découvert à 50km à l'Est de Mayotte.
  • Par Laura Philippon
  • Publié le , mis à jour le
Peut-être un début d'explication. Un nouveau volcan sous-marin à l'Est de Mayotte a été découvert. "La découverte de ce volcan, situé à 50 km à l’est de l’île et à 3500 m de profondeur, permet de mieux comprendre les séismes constatés sur l'île depuis un an", écrivent dans un communiqué commun publié jeudi 16 mai les ministres de l'Intérieur, des Outremer, de l'Enseignements supérieur, de la recherche, et de la Transition écologique et solidaire.
 

De nouvelles données scientifiques

Depuis mai 2018, Mayotte connaît une succession d’épisodes sismiques. Des moyens scientifiques ont été mis en place ces derniers mois pour tenter de comprendre ce phénomène nouveau. "Une mission scientifique impliquant notamment la campagne océanographique réalisée par le navire Marion Dufresne (de retour à quai à Mayotte le 15 mai 2019) permet aujourd’hui d’apporter des éclaircissements majeurs sur ces épisodes", précise le gouvernement. Les dernières observations ont ainsi permis de découvrir la naissance d’un volcan sous-marin observée pour la première fois à 50 km de Petite-Terre. 
 
Un nouveau volcan sous-marin a été découvert à l'Est de Mayotte. © Andry Rakotondravola / Mayotte La1ère
© Andry Rakotondravola / Mayotte La1ère Un nouveau volcan sous-marin a été découvert à l'Est de Mayotte.
 

Un volcan de 800m de hauteur

"Le nouveau volcan est situé à 3 500 m de profondeur. Sa taille actuelle est évaluée à 800 m de hauteur avec une base de 4 à 5 km de diamètre", précise le communiqué du gouvernement. "Le panache de fluides volcaniques de 2 km de hauteur n’atteint pas la surface de l’eau. Les émanations de gaz constatées sur le littoral de Petite-Terre par la population sont, selon la mission, un signe habituel rencontré dans ce type d’activité volcanique et feront l’objet d’études spécifiques".  
 

Les raisons des séismes à Mayotte

L’instrumentation marine déployée devrait permettre de mieux localiser l’essaim sismique ressenti depuis 2018. Le gouvernement ajoute que "les scientifiques sont mobilisés pour traiter, analyser et interpréter la multitude de données acquises durant ces derniers mois".
 
Une conférence de presse a eu lieu à Mayotte suite à la découverte du nouveau volcan. © Andry Rakotondravola / Mayotte La1ère
© Andry Rakotondravola / Mayotte La1ère Une conférence de presse a eu lieu à Mayotte suite à la découverte du nouveau volcan.
 

De la lave prélevée

Parallèlement à ce communiqué du gouvernement, une conférence de presse était organisée à Mayotte en présence du préfet Dominique Sorain. Un fragment de lave prélevé sur ce nouveau volcan a été dévoilé. Il a été extrait par les scientifiques embarqués à bord du Marin Dufresnes. Le navire ravitailleur des TAAF a en effet dragué la zone ces dernières semaines pour effectuer des relevés scientifiques. Ces morceaux de lave vont désormais être méticuleusement analysés pour tenter d'en apprendre davantage sur ce nouveau volcan. 
 
Un morceau de la lave du nouveau volcan a été prélevé. © Andry Rakotondravola / Mayotte La1ère
© Andry Rakotondravola / Mayotte La1ère Un morceau de la lave du nouveau volcan a été prélevé.
 

Quels risques pour Mayotte ?

Suite à cette nouvelle découverte, le gouvernement veut aussi "évaluer les risques induits pour Mayotte en matière de risque sismique, risque volcanique et de tsunami". L'objectif est ainsi de "mettre en place les mesures d’anticipation adaptées". Les dispositifs de surveillance et les instruments de mesure vont être renforcés pour enrichir les connaissances scientifiques. 

"Le déploiement des mesures nécessaires pour mieux caractériser et prévenir les risques que ce nouveau volcan pourrait présenter pour la population de Mayotte feront l’objet d’une information régulière",
conclut le gouvernement qui tient à rassurer la population du 101e département français.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play