[Décryptage] "Décembre noir", les émeutes de 1959 en Martinique

histoire
©la1ere
C'est un épisode de l'histoire contemporaine martiniquaise qui ne figure pas dans les manuels scolaires. Du 20 au 22 décembre 1959, Fort-de-France est le théâtre d'un soulèvement populaire. Bilan : trois victimes âgées de 15,19 et 20 ans. Une page sombre qui garde ses zones d'ombre.

Le 20 décembre 1959 à Fort-de-France, à l'approche de Noël, un automobiliste métropolitain renverse le scooter d'un Martiniquais. Le ton monte entre les deux hommes. Puis, calmement, ils règlent leur différend autour d'un verre.

Trois jours d'émeutes urbaines

Alors que l'incident est clos, à l'extérieur, des heurts ont éclaté. Selon les historiens, des CRS interviennent de manière disproportionnée. Ils tentent par la force de disperser la foule. Une partie des promeneurs s'oppose aux CRS.

Une bataille rangée éclate à coups de pierre contre les balles réelles des policiers. C'est le début de trois jours d'émeutes urbaines et nocturnes. Les premières de ce type en Martinique.

Décembre 59 en MArtinique
©Pablo

Un long silence

En novembre 2016, une commission d'historiens présidée par Benjamin Stora a rendu un rapport sur ces événements dont la mémoire est longtemps restée sous silence.

Ils se sont déroulés dans le contexte de la décolonisation internationale, de la construction de mouvements indépendantistes et de la guerre d'indépendance en Algérie.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live