publicité

Le Défenseur des droits critique la dématérialisation des services publics notamment Outre-mer

Jacques Toubon met en garde contre une dématérialisation à "marche forcée" des services publics et certaines "dérives" dans le passage progressif au tout numérique. Pour "beaucoup d'usagers" notamment Outre-mer, il s’agit selon lui "d'un véritable recul de l'accès" aux droits.
 

Jacques Toubon, à quelques jours de son départ pour la Guyane © wkromwel
© wkromwel Jacques Toubon, à quelques jours de son départ pour la Guyane
  • La1ère
  • Publié le , mis à jour le
Renouveler sa carte grise, s'inscrire au RSA, ou encore prendre rendez-vous pour demander sa carte d'identité. Toutes ces démarches se font désormais par Internet. L’Etat a un objectif clair présenté comme un progrès : la dématérialisation totale des services publics d'ici à 2022.


Loin d'être égaux

Or face au numérique, tous les Français sont loin d'être égaux. Quand ils vivent dans les Outre-mer, dans des zones isolées en Guyane, dans les Hauts de La Réunion ou sur un atoll de Polynésie, difficile d’avoir une bonne connexion.
   
Perturbations sur le réseau internet © Réunion la 1ère
© Réunion la 1ère Perturbations sur le réseau internet


Milliers de réclamations

Pour le Défenseur des droits Jacques Toubon, la numérisation, "crée des distances et des obstacles" pour certaines personnes. Il s'appuie sur les milliers de réclamations reçues de la part des usagers pour étayer, de façon très détaillée, les insuffisances parfois "inacceptables" des administrations en ligne. Regardez Jacques Toubon ci-dessous interviewé par Marie Radovic d'Outre-mer la 1ère :
Jacques Toubon situation Outre-mer


Un couple en Guadeloupe

Un couple de personnes âgées en Guadeloupe, cité dans le rapport, n'a ainsi jamais pu consulter la notification de suspension de son allocation aux adultes handicapés, et les deux seniors de 75 et 86 ans n'ont donc pas pu formuler de recours à temps.
 
Pôle Emploi et le numérique
Pôle Emploi et le numérique
 

Internet en Guyane

En Guyane par exemple, 2 habitants sur 10 ne disposent pas de connexion à Internet pour effectuer leurs démarches. Sont particulièrement pénalisées les personnes à faible revenu, peu diplômées ou tout simplement âgées. La fracture numérique Outre-mer est bel et bien réelle comme en témoigne Jacques Toubon au micro de Marie Radovic :
Jacques Toubon : fracture numérique Outre-mer


Préconisations 

Dans les Outre-mer encore plus qu'ailleurs, le Défenseur des droits préconise donc :
  • d'aider les ménages à s'équiper
  • d'accompagnement des personnes en difficulté
  • et surtout de préserver un accès traditionnel à l'administration, papier ou téléphonique

En Martinique, le bus numérique

En attendant, certaines initiatives voient le jour dans les territoires ultramarins, comme le bus "numérique", en Martinique. Un dispositif itinérant, qui aide les habitants à effectuer leurs demandes en ligne.

 

"A marche forcée"

Pour le défenseur des Droits, chargé de veiller au respect des droits et libertés par l'administration, "l’objectif de la dématérialisation totale des services publics d’ici à 2022 ne sera pas atteint si l'ambition (...) se résume à pallier la disparition des services publics sur certains territoires et à privilégier une approche budgétaire". A fortiori, souligne Jacques Toubon, si la transformation "est mise en place à marche forcée, sans tenir compte des difficultés bien réelles d'une partie de la population".
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play