Le député de Polynésie Moetai Brotherson veut "rendre inéligible à vie les élus condamnés pour malversations"

politique
Moetai Brotherson à l'Assemblée nationale.
Moetai Brotherson à l'Assemblée nationale. ©Moetai Brotherson
Ce mercredi 24 janvier à l'Assemblée nationale, le député de Polynésie, Moetai Brotherson, a présenté une proposition de loi visant à "rendre inéligible à vie, tout élu définitivement condamné pour malversations autour des deniers publics et/ou abus de pouvoir lié au mandat électif".
Le député de Polynésie Moetai Brotherson a présenté, mercredi 24 janvier, à l'Assemblée nationale une proposition de loi visant à "rendre inéligible à vie, tout élu définitivement condamné pour malversations autour des deniers publics et/ou abus de pouvoir lié au mandat électif".

Une proposition "transpartisane"

Rappelant dans un communiqué qu'il s'agissait d'une de ses promesses de campagne, le député du groupe Gauche démocrate et républicaine a précisé que le texte visait "à renforcer l'intégrité des mandats électifs et de la représentation nationale". La proposition "est actuellement en phase d'examen par des collègues députés de tous groupes" a-t-il affirmé soulignant qu'elle se voulait "transpartisane".

Une pétition pour soutenir le texte

Le député a souhaité qu'elle permette à la Polynésie française "de sortir définitivement de la 2ème place du classement Oxfam des collectivités les plus corrompues, juste derrière Saint-Martin, et pourquoi pas de sortir totalement de ce classement". Il a indiqué qu'une pétition pour soutenir ce texte serait mise en ligne vendredi.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live