publicité

Le détail des Ultramarins promus dans l'ordre de la Légion d'honneur

La promotion civile de la Légion d'honneur du 1er janvier honore particulièrement des "héros" qui sont intervenus lors de l'attentat de Nice du 14 juillet. Une vingtaine de personnalités originaires ou ayant exercé dans les Outre-mer sont également distinguées.

François Hollande à l'Elysée, lors de la remise de la Légion d'honneur aux médaillés olympiques et paralympiques de Rio, le 1er décembre dernier. © LIONEL BONAVENTURE / POOL / AFP
© LIONEL BONAVENTURE / POOL / AFP François Hollande à l'Elysée, lors de la remise de la Légion d'honneur aux médaillés olympiques et paralympiques de Rio, le 1er décembre dernier.
  • Par Serge Massau
  • Publié le , mis à jour le
Cette année, la traditionnelle promotion civile de la Légion d’honneur du 1er janvier a une coloration particulière. On y trouve 22 personnes, des pompiers, des policiers, des médecins et des civils qui sont intervenus lors de l’attentat de Nice le 14 juillet dernier. Dans cette promotion spéciale, cinq personnes sont faites chevaliers de la Légion d'honneur et 17 chevaliers de l'ordre national du Mérite, second ordre national. Elles sont intervenues "pour intercepter le conducteur du camion meurtrier ou porter secours à leurs concitoyens".
 

Marcelle Pierrot, élevée au grade de commandeur

Parmi les 731 personnes distinguées, dont les décrets complets sont consultables ici, se trouvent une vingtaine de personnalités originaires ou ayant exercé dans les Outre-mer.
Une seule est élevée au grade de commandeur de la Légion d’honneur. Il s’agit de Marcelle Pierrot, préfète honoraire de Guadeloupe. Il existe cinq grades : chevaliers, officier, commandeur, grand officier et enfin grand-croix.

Mayotte, la Polynésie et Wallis-et-Futuna oubliés

Au total, on trouve près de dix personnes issues de la Réunion ou de l’océan Indien, 5 Calédoniens, 4 Martiniquais, 2 Guadeloupéens, un Saint-Pierrais et aucun issu de Mayotte, de la Polynésie française ou de Wallis-et-Futuna.
On y trouve par exemple Marcel Ravin, chef-cuisinier dans un restaurant de Monaco, étoilé au guide Michelin et originaire de la Martinique.

Voici la liste complète des personnalités promues dans l’ordre de la Légion d’honneur par le ministère des Outre-mer :  
 
Au grade de commandeur
- Mme Pierrot (Théophile, Marie, Josèphe dite Marcelle), préfète honoraire (Guadeloupe). Officier du 9 novembre 2011.
 
Au grade d'officier
- Mme Brizard-Dumery, née Piot (Bernadette, Marie, Paule), présidente-fondatrice d’une association d’aide aux malades, ancienne infirmière (Nouvelle-Calédonie). Chevalier du 10 juin 2005.
- M. Gauthier (Joseph, Alex, Jack dit Jack), procureur général honoraire (La Réunion). Chevalier du 9 décembre 1999.

Au grade de chevalier
- Mme Andrivon-Milton, née Andrivon (Sabine, Géraldine), historienne, enseignante (Martinique) ; 23 ans de services.
- M. Bruère-Dawson (Marie, Hugues, Maurice dit Maurice), ancien pharmacien (Martinique) ; 56 ans de services.
- M. Carmi (Nicolas), vice-président d’un conseil économique, social et environnemental régional, président d’une caisse de retraite complémentaire (La Réunion) ; 50 ans de services.
- Mme Chane-Kune (Henriette, Catherine), directrice de la culture et des sports au conseil départemental de La Réunion ; 32 ans de services.
- Mme Consigny, née Gallegos (Marie-Josée, Victorine, Paule), ancienne directrice au haut-commissariat de la République en Nouvelle-Calédonie, ancienne secrétaire générale de la province Nord ; 33 ans de services.
- M. Dufour (Dominique, Jean, Daniel), secrétaire général d’une compagnie aérienne (La Réunion) ; 25 ans de services.
- M. Dufrénot (Auguste, Catherine, Joseph), chirurgien viscéraliste (Martinique) ; 42 ans de services.
- M. Estienne (Nicolas, Jacques, Barthélémy), directeur général d’un centre hospitalier universitaire (Martinique) ; 28 ans de services.
- M. Filleul (Laurent), épidémiologiste, responsable de cellule de l’Institut de veille sanitaire pour la région Océan Indien ; 21 ans de services.
- M. Gay (Eric, Jean-Pierre, André), maire du Mont-Dore (Nouvelle-Calédonie) ; 39 ans de services.
- M. Hnepeune (Néko), président de l’assemblée de la province des îles Loyauté (Nouvelle-Calédonie) ; 33 ans de services.
- M. Judes (Robby, Jean), ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire aux Comores ; 33 ans de services.
- M. Labussiere (Jean-Luc), médecin généraliste, médecin légiste (La Réunion) ; 42 ans de services.
- M. de Lizarraga (Jean, Joseph, Emile), maire de Miquelon-Langlade, ancien conseiller général de Saint-Pierre-etMiquelon ; 51 ans de services.
- M. Lucas (Raoul, Michel), maître de conférences en sciences de l’éducation à l’université de La Réunion ; 44 ans de services.
- M. Ravin (Marcel, Paul), chef de cuisine dans un établissement hôtelier (Monaco) ; 28 ans de services.
- Mme Séverin (Marie-Rose), présidente d’une coopérative agricole (La Réunion) ; 23 ans de services.
- Mme Won-Fah-Hin (Marie-Rose), présidente-directrice générale d’un établissement de santé (La Réunion) ; 35 ans de services.
 
Par ailleurs, trois autres ministères ont honoré d’autres personnalités en lien avec les Outre-mer :

Ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer, en charge des relations internationales sur le climat
Au grade de chevalier
Mme Goarant, née Roudaut (Anne-Claire, Sylvie), chargée de mission pour la coopération multilatérale et les organisations régionales au gouvernement de la Nouvelle-Calédonie ; 24 ans de services.
 
Ministère de la justice
Au grade de chevalier
Mme Braud (Danielle, Annie, Catherine), magistrat réserviste près la cour d’appel de Saint-Denis de La Réunion ; 45 ans de services.
 
Ministère de la fonction publique
Au grade de chevalier
M. Jumez (Jean-Michel, Claude, Jacques), sous-préfet de Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) ; 43 ans de services.
1 483 271 672

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play