Deux comédiens guadeloupéens déconfinent leur activité

théâtre
À gauche, Thierry Selbonne et à droite, Laurence Joseph
À gauche, Thierry Selbonne et à droite, Laurence Joseph ©La1ere
Elle était en tournée pour son spectacle, il se préparait à aller aux Antilles, mais la crise sanitaire les a pris de court. Les comédiens guadeloupéens Laurence Joseph et Thierry Selbonne, de son nom de scène Kirikou, racontent leurs confinements.
Laurence Joseph et Thierry Selbonne préfèrent garder le positif de leurs confinements respectifs. Si leur activité de comédiens a été brutalement mise en pause avec la fermeture des théâtres, leur créativité ne s’est pas arrêtée. 
©La1ère
  

Prendre du recul 

Pour Laurence Joseph, cette période a été l’occasion de se recentrer sur elle-même.

J’ai beaucoup lu, j’ai réfléchi et puis je me suis beaucoup remise en question.

Laurence Joseph


Cette prise de recul sur sa carrière lui a permis de comprendre qu’elle souhaitait s’orienter vers le cinéma et mettre légèrement de côté la scène. Fin juin, la native de Saint-Claude en Guadeloupe a ainsi joué son premier rôle dans un film, et continue les castings avec l’espoir d'orienter sa carrière vers le grand écran. Elle travaille aussi sur l'écriture d'un nouveau projet.
 
Thierry Selbonne lui, a continué d’écrire. Il a donc un nouveau spectacle en réserve pour sa reprise d’activité, qui commence doucement le samedi 27 juin au théâtre parisien La Boîte à Rire. Cependant, il garde ses nouveautés pour plus tard. “Je pars du principe qu’il  y a beaucoup de gens qui n’ont pas encore vu mon spectacle, explique-t-il. Le troisième ça sera pour après.” 

Le parisien de naissance d'origine guadeloupéenne voit même encore plus loin. "Ce que j'aimerais pour plus tard, ça serait soit pouvoir proposer mon propre film ou avoir un rôle".  Le confinement lui a permis de continuer à écrire ce qu'il appelle ses films : ses idées. 

Au-delà d'une réflexion sur son activité professionnelle, celle qui a quitté la Guadeloupe pour l'Hexagone à 17 ans a également remis en question ses habitudes du quotidien. "J'essaye de consommer moins, de recycler... J'essaye de faire des choses qui sont en rapport avec la nature."
Les Outre-mer en continu
Accéder au live