publicité

Droits humains : la Guadeloupéenne Marie-Evelyne Petrus-Barry à la tête d’un bureau régional d’Amnesty International en Afrique

L’organisation de défense des droits humains Amnesty International a nommé la Guadeloupéenne Marie-Evelyne Petrus-Barry à la tête de son bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre.
 

Marie-Evelyne Petrus-Barry © La1ere
© La1ere Marie-Evelyne Petrus-Barry
  • Par Philippe Triay
  • Publié le , mis à jour le
Marie-Evelyne Petrus-Barry a pris une retraite active du système des Nations unies en 2017. Elle avait gardé cependant un pied dans cette organisation en devenant membre du groupe d’experts sur les droits des personnes d’ascendance africaine du Conseil des droits de l’homme. Aujourd’hui, cette Guadeloupéenne de nationalité française et guinéenne (de par son mariage) s’attelle à un nouveau défi. Amnesty International l’a choisie comme directrice de son bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre. Elle a pris ses fonctions la semaine dernière à Dakar au Sénégal.
 

Une brillante carrière

Une tâche à la hauteur de Mme Petrus-Barry qui dans sa carrière a été notamment coordonnatrice résidente du système des Nations unies et représentante du PNUD au Gabon, directrice pour l’Afrique du Centre d’information des Nations unies en Afrique du Sud, et représentante régionale pour l'Afrique centrale du Haut-Commissariat aux droits de l'Homme des Nations unies. Par ailleurs, il y a vingt ans, Marie-Evelyne Petrus-Barry avait dirigé le bureau d’organisation et de liaison d’Amnesty International à Londres, puis le bureau régional pour l’Afrique alors basé en Ouganda. C'est donc un retour aux sources en quelque sorte avec cette nouvelle nomination.
 

Je suis heureuse de rejoindre Amnesty International pour réaliser l’idéal que nous partageons de lutte contre l’impunité et l’intolérance, le mépris tenace pour le droit à la liberté de réunion, et toutes les autres formes de violations des droits humains" (Marie-Evelyne Petrus-Barry)


«Aux côtés des sections nationales et de ses partenaires, le Bureau régional continuera à s’engager dans la réponse aux défis majeurs que sont l’éradication de la torture, de l’impunité et de toutes les formes de discrimination. Nous continuerons également à célébrer les signes d’espoir et d’amélioration, ainsi que le courage des personnes ordinaires et des défenseurs des droits humains qui se mobilisent en faveur de la justice, de l’égalité et de la dignité face à la répression» a ajouté Marie-Evelyne Petrus-Barry suite à sa nomination.  

En février, Mme Petrus-Barry était l’invitée de Jean-Marc Thibaudier dans l’émission Matin1ere sur France Ô La Radio (vidéo ci-dessous). Elle y évoquait notamment la question des réparations, celle des droits humains ou encore la situation des quelque 300 millions de personnes d'ascendance africaine répartis dans le monde.
Marie-Evelyne Petrus-Barry
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play