outre-mer
territoire

Du football en ligue 1 au trafic de drogue: la descente aux enfers de Julio Colombo

justice
colombo marseille
Julio Colombo comparaîtra le 6 février devant le tribunal correctionnel de Marseille ©AFP
Jeune footballeur prometteur, le Guadeloupéen Julio Colombo a été champion du monde des moins de 17 ans avec l'équipe de France. Mais le Guadeloupéen, qui a raccroché les crampons doit désormais comparaître le 6 février dans une affaire de trafic de drogue international.
Son parcours avait tout du modèle de réussite par le sport. Mais s'il a droit à une double page dans l'Equipe ce jeudi 26 janvier, ce n'est pas pour ses performances sportives. Le quotidien retrace le parcours hors du commun de Julio Colombo, 32 ans. Né en Guadeloupe, ce footballeur émérite a été interpellé en juin 2015 en Martinique. Il encourt désormais dix ans de prison pour trafic de stupéfiants, importation en bande organisée, association de malfaiteurs et blanchiment d'argent.
 

Courtisé par la Juve

Julio Colombo a été repéré à l'adolescence lors d'un stage de détection en Guadeloupe. Il rejoint rapidement le centre de formation de Montpellier. "Un joueur solide, fiable, déjà très mature pour son âge", se souvient  le footballeur Jeremy Berthod qui l'avait côtoyé à l'époque. Colombo est même courtisé par la Juventus de Turin, mais il choisit de rester à Montpellier, sa ville d'adoption.

Champion du monde des – 17 ans         

Le jeune joueur qui séduit sur le terrain,  reste très attaché à sa Guadeloupe natale. Il garde des liens avec sa famille qu'il voit deux fois par an. En 2001, Julio Colombo est sacré champion du monde des moins de 17 ans avec l'Equipe de France. Un an plus tard, il devient pro et intègre le club de Montpellier. Son aventure en Bleu se poursuit puisqu'il intègre la sélection des Espoirs , à l'invitation de Raymond Domenech.
 
Julio Colombo chez les Bleus
Julio Colombo (en haut, en 5e position a partir de la gauche) avec l'Equipe de France des -17 ans en 2001 ©LUIS ACOSTA / AFP

Pourtant l'essai n'est pas transformé. Julio Colombo, décrit dans l'article par ses coéquipiers comme "calme, jamais contrarié, jamais énervé" est aussi très secret. Régulièrement blessé, il est découragé mais s'accroche tant qu'il peut, sans choisir l'option du départ qui aurait pu lui être salutaire.
 

En faillite

Arrive 2010 et la fin de carrière. Julio Colombo, tente sa chance dans la gestion d'un restaurant puis d'une boite de nuit dans l'Hérault, sans succès. En faillite, il sera même condamné à une interdiction de gérer un établissement pendant sept ans. C'est alors que croulant sous les dettes, n'ayant pas réussi à se relancer en tant qu'agent de joueur, Julio Colombo se laisse embarquer dans une histoire qui le dépasse, et accepte de "monter une équipe" pour réceptionner du cannabis en Martinique. Au total, 180 kilos de résine, qui doivent être échangés contre 90 kilos de cocaïne.
 

Un trafic géré par la mafia calabraise

Une connaissance, rencontrée dans un bar lui a proposé le deal. Derrière l'opération se cachent deux frères niçois, suspectés de représenter la mafia calabraise sur la côte d'Azur.
La police est sur le coup, Julio Colombo est interpellé le 8 juin 2015 en Martinique, après que le voilier chargé de transporter la cocaïne est arraisonné par la marine nationale à Saint-Martin. L'ex footballeur, qui a reconnu les faits a été placé en détention à Villeneuve-lès-Maguelone, près de Montpellier. Son procès doit se tenir le 6 février à Marseille.
Publicité