publicité

Edouard Philippe : "C’est aux Calédoniens de proposer la date et la question" du référendum de 2018 [SYNTHESE]

Edouard Philippe en visite officielle en Nouvelle-Calédonie souhaite que le congrès choisisse la date du référendum mais aussi la question qui sera posée aux Calédoniens en 2018. Le Premier Ministre a annoncé que le prochain comité des signataires se réunira à nouveau à Paris début mars. 

  • CB avec NC1ère
  • Publié le , mis à jour le
Edouard Philippe en visite officielle en Nouvelle-Calédonie du 2 au 5 décembre a rencontré les groupes de travail du comité des signataires au Haut-commissariat. A l’issue de cette réunion, dans la continuité du rendez-vous parisien du 2 novembre, le premier ministre a fait part de sa volonté de laisser les Calédoniens proposer la date et la question du référendum sur l’avenir de la Nouvelle-Calédonie qui doit se dérouler avant la fin de novembre 2018.


Edouard Philippe a annoncé que le prochain comité des signataires se tiendrait à Paris durant la première quinzaine de mars. L'état d'esprit se veut constructif en vue de la préparation du référendum et de l'après-2018. Regardez ci-dessous le reportage de NC1ère :

GROUPE TRAVAIL COMITE SIGNATAIRES

A la mairie, on a parlé sécurité

En fin de matinée, à l'hôtel de ville de Nouméa, le Premier ministre a rencontré le conseil municipal et s'est entretenu avec Sonia Lagarde, mairie de Nouméa. Au cœur des discussions, la sécurité, alors que la capitale calédonienne est confrontée à deux problèmes récurrents : une délinquance de plus en plus jeune et une alcoolisation abusive.

Teddy et les ambassadeurs

Dans la matinée, le Premier ministre est allé à la rencontre des ambassadeurs de l’inscription sur les listes électorales coachés par Teddy Riner. Une cinquantaine de jeunes aura pour mission de porter une bonne parole citoyenne : l'importance de s'inscrire sur la liste électorale référendaire.

Teddy Riner et les ambassadeurs


Coutume pour Edouard Philippe

Dans l’après-midi, Edouard Philippe qui a mené une visite marathon à Nouméa s’est rendu au Sénat coutumier, à Nouville. Le Premier ministre a écouté les doléances des sénateurs, qui réclament notamment plus de reconnaissance dans les institutions. Plus de place, aussi, pour l'identité kanak.


Le président du Sénat coutumier, Pascal Sihazé, s'est dit satisfait des réponses d'Edouard Philippe, qui a surtout axé son intervention sur l'importance de la culture. Regardez ci-dessous sa réaction au micro de NC1ère :

L'interview de Pascal Sihazé

L'héritage de Jacques Lafleur

La délégation a ensuite pris un autre chemin devenu traditionnel, pour les responsables métropolitains en visite. Après François Hollande en 2014 et Manuel Valls en 2016, c'était au tour d'Edouard Philippe de se recueillir sur la tombe de Jacques Lafleur. L'occasion d'évoquer la mémoire et l'héritage politique du leader loyaliste disparu il y a sept ans. Le reportage de NC1ère ci-dessous :
Sur la tombe de Jacques Lafleur


Centre Tjibaou

Edouard Philippe a terminé son périple nouméen par un grand classique : la découverte du centre Tjibaou, occasion d'un geste coutumier et d'une approche culturelle du Caillou.


Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play