Election présidentielle : quels candidats parrainent les élus des Outre-mer ?

politique
Façade du Conseil constitutionnel
Façade du Conseil constitutionnel ©Manuel Cohen / AFP
Les parrainages continuent à arriver au Conseil Constitutionnel. Les élus ont jusqu'au 17 mars pour soutenir un candidat. Voici le point pour les élus ultramarins au 7 mars. Il y a des surprises : des élus polynésiens soutiennent M. Le Pen. Et le Guyanais Rodolphe Alexandre parraine E. Macron.
Jusqu'à aujourd'hui, le Conseil Constitutionnel n'avait pas encore reçu, ni validé de parrainage pour l'élection présidentielle en provenance des Outre-mer. Voici donc les premiers qui ont été publiés et mis en ligne ce jour par les sages. S'il y a pour l'instant moins de parrainages en provenance des Outre-mer, c'est que les élus ultramarins envoient d'abord leurs parrainages aux préfectures ou haut-commissariats qui les transmettent ensuite au Conseil.

Cette liste est donc provisoire. Les parrainages doivent parvenir au Conseil Constitutionnel avant le 17 mars.

 
Guyane 

Un seul parrainage à ce jour est parvenu au conseil constitutionnel, mais non des moindres : Rodolphe Alexandre soutient Emmanuel Macron.
parrainage guyane
©CC


Martinique

Emmanuel Macron recueillie deux parrainages, dont celui de Fred Lordinot.
parrainages martinique
©CC


Guadeloupe

Trois élus ont envoyés leurs parrainages, dont Hélène Vainqueur Christophe qui soutient Benoit Hamon.
parrainage guadeloupe OK
©CC


La Réunion 

15 parrainages sont parvenus au 7 mars au Conseil Constitutionnel en provenance de La Réunion, dont 8 pour François Fillon.
parrainages Réunion
©CC
parrainages Réunion suite
©CC


Mayotte

parrainage mayotte
©CC


Polynésie

C'est pour l'instant de Polynésie que vient le plus grand nombre de parrainages. Oscar Temaru reçoit neuf parrainages à ce jour venant du Fenua :
parrainages polynesie 3
©CC

Il y a aussi les soutiens à la droite et au centre : plusieurs élus polynésiens soutiennent François Fillon, à l'exception de Tearii Alpha qui a choisi Alain Juppé (qui a confirmé lundi qu'il n'était "une fois pour toutes" pas candidat).
parrainages polynésie 1
©CC

D'autres élus de Polynésie ont choisi de soutenir Marine Le Pen. Ils sont 7 à ce jour :
parrainages polynesie 2
©CC


Nouvelle-Calédonie

A ce jour, seuls deux parrainages en provenance de Nouvelle-Calédonie sont arrivé chez les sages du Conseil Constitutionnel.
parrainage NC
©CC


Wallis et Futuna

Le député de Wallis et Futuna soutient lui Emmanuel Macron. A l'Assemblée nationale, Napole Polutele est apparenté socialiste.
parrainage w et f
©CC

 

Saint-Pierre et Miquelon

parrainage spm
©CC

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live