Elections américaines J-1 : Marilyn Séphocle, une Martiniquaise engagée du côté des démocrates

élections
Marilyn Séphocle
Cette enseignante à la Howard University a soutenu Hillary Clinton, Barack Obama et milité avec Kamala Harris quand celle-ci était étudiante dans son université
Marilyn Sephocle, professeure responsable du département des langues à la prestigieuse Howard University a décidé de s’engager auprès du parti démocrate en 1991. "Je me rappelle, à l’époque j’ai écrit à mes parents que je faisais partie d’un groupe de démocrates très impliqués dans la campagne électorale, avec une dame qui s’appellait Hillary et son mari Bill. Ils sont jeunes, leur explique-t-elle, on se raconte des histoires, on mange des pizzas. C’est rigolo, mais je ne pense pas qu’ils vont gagner. Je les soutiens parce que j’aime bien leur esprit et ils me rappellent un peu les Kennedy ".
 

La victoire de Trump, une revanche contre celle d’Obama

Marilyn devient proche d’Hillary Clinton, puis soutient Barack Obama en 2008 et 2012, et à nouveau Hillary quatre ans plus tard. Militante de la cause des Afro-américains, elle attribue la victoire de Donald Trump en 2016 à celle d’Obama, huit ans plus tôt. D’après elle, la réussite du président noir aurait été vécue par certains comme un affront, et l’élection de Trump serait une forme de revanche pour une partie des Américains.
 

Un discours raciste

Car dans ce pays, l’esclavage et les lois ségrégationnistes ne sont pas si loin, ni dans le temps, ni dans les mentalités d’une certaine catégorie de la population. C'est ce que pense Marilyn Séphocle, pour qui le discours du président Trump a ravivé le sentiment raciste.
 

Avant, ceux qui avaient des sentiments de haine vis-à-vis de certaines minorités ne l’exprimaient pas, ou peu, ou sous forme de code. Mais avec un président qui s’en donne à cœur joie pour vilipender les minorités, la parole raciste s’est libérée

 

Karine Jean-Pierre et Kamala Harris

Marilyn Séphocle a toujours soutenu la cause des femmes, notamment avec la Women Ambassadors Foundation. C'est pourquoi elle se réjouit de la présence de femmes noires à des postes importants du coté démocrate. Comme la conseillère politique de Joe Biden, Karine Jean-Pierre, une Haïtienne née à Fort-de France: " Absolument! , s'écrie-t-elle. C’est une fierté pour moi de savoir qu’il y a quelqu’un de la Martinique qui joue un rôle important [dans cette campagne]" 
Il y a également Kamala Harris, la colistière de Joe Biden, d’origine jamaïcaine. Marilyn l’a croisée à la Howard University.

Elle faisait partie des étudiants qui accompagnaient les deux ou trois profs, dont moi, à l’ambassade d’Afrique du sud, pour manifester contre l’apartheid et pour la libération de Nelson Mandela


Si Joe Biden est élu président ce mardi, Kamala Harrais serait la première femme noire vice-présidente des Etats Unis. Et Karine Jean-Pierre obtiendrait vraisemblablement un très haut poste dans l'entourage du président.

Ecoutez le reportage de Tessa Grauman

Marilyne Séphocle

Les Outre-mer en continu
Accéder au live