outre-mer
territoire

Elections européennes : le casse-tête de la mise sous pli et des panneaux d’affichage Outre-mer

élections
Le casse-tête de la mise sous pli et des panneaux d’affichage Outre-mer
Le casse-tête de la mise sous pli et des panneaux d’affichage Outre-mer ©DR
A l’approche des élections européennes les 25 et 26 mai, les collectivités d’Outre-mer s’organisent. Mais avec 34 listes, la mise sous pli des professions de foi et l’installation des panneaux posent de nombreux problèmes.
 

Le casse-tête des panneaux d’affichage en Guyane


Les communes ont l'obligation d'installer des panneaux d'affichage à l’approche des élections. Mais cette année avec 34 listes aux élections européennes, un nombre record de listes, les mairies doivent rivaliser d'ingéniosité. C’est donc la débrouille. A Mana, commune de 10 000 habitants en Guyane, on ne disposait jusque-là que de 20 panneaux métalliques. A 200 euros, le panneau, en ces temps de disette, la commune a préféré s’organiser autrement.
 

Avec le budget communal on a fait appel au service technique qui a du improviser".
-Lucia François, responsable du service Etat Civil de la mairie de Mana


La mairie a fait appel aux talents de ses agents en menuiserie et en bricolage. Au total, ils ont fabriqué 102 panneaux pour les quatre sites de la commune.

"On a pris du béton flex, ce sont des contre plaqués très résistants. Il a fallu 26 contre plaqués qu'on a acheté et on a fabriqué ces panneaux". 
-Marlone Fedries, directeur adjoint des services techniques de la maire de Mana  

 
©la1ere

Grâce à leur initiative, la commune a pu réaliser une économie de 12 000 euros. Les panneaux ont en effet coûté 3000 euros à la commune, au lieu de 15 000 euros si la mairie avait fait l’acquisition des panneaux métalliques. Le parcours du combattant n’est pas fini, il va falloir aussi prévoir assez de tables pour installer les dizaines de piles de bulletins de votes.
 

Mise sous pli de 34 listes : mission impossible en Polynésie?

A Tahiti, la mission est en effet impossible à relever. Les professions de foi et bulletins de vote de seulement 13 listes sur les 34 en lice seront envoyés dans les 76 îles habitées de la Polynésie. Des bulletins seront ainsi largués par avion de l’armée comme sur l’île isolée de Hereheretue dans l’archipel des Tuamotu qui compte seulement 57 habitants.

Les 21 professions de foi non imprimées ainsi que les bulletins de vote sont disponibles sur le site du ministère de l’intérieur précise le Haut-commissariat de la Polynésie.

"Ce sont des bulletins qui peuvent être téléchargés et imprimés sur internet mais qui ne seront pas mis sous pli en Polynésie"
-René Bidal, Haut-commissaire de la Polynésie


Environ 192 demandeurs d'emploi ont été recrutés pour 3 jours, afin de mettre sous pli les documents électoraux des élections européennes. Regardez ci-dessous le reportage de Polynésie la 1ère :
©la1ere


Martinique : 22 enveloppes sur 34 envoyées

Pour mieux connaître les listes en présence, la préfecture organise l'envoi des professions de foi par la poste. Tous les foyers devraient être livrés au plus tard, le 21 mai 2019. La Martinique compte 302 000 électeurs.

Mais avec 34 listes en lice, la situation est inédite. Seuls les bulletins de vote et les professions de foi de 22 listes seront envoyés aux électeurs martiniquais. Certains partis n’ont pas fait parvenir leur propagande. Les électeurs, s’ils veulent s’informer et voter pour ces partis, devront aller sur internet et imprimer leur bulletin de vote.

Depuis le 14 mai jusqu'à dimanche 19 mai 2019, 120 agents de la préfecture s'affairent pour la mise sous pli des professions de foi des candidats aux élections européennes. Regardez le reportage de Martinique la 1ère :

 

A La Réunion : 12 professions de foi et 10 bulletins de vote

Les 654 000 électeurs réunionnais auront légèrement moins d’informations dans leurs enveloppes que les Polynésiens. Ils trouveront 12 professions de foi et 10 bulletins de vote sur les 34 listes déclarées. L’impression des documents étant à la charge des candidats, certaines petites listes y ont renoncé. Regardez ci-dessous le reportage de Michelle Bertil et Thierry Chenayer (Réunion la 1ère) :
 
©Reunion la 1ère

Au total, à La Réunion, 23 millions de professions de foi et bulletins de vote sont mis sous plis. L’opération a débuté ce mercredi 15 mai au gymnase Reydellet dans le quartier du Bas de la Rivière à Saint-Denis.
 
315 demandeurs d’emploi accomplissent la tâche, une quinzaine de manutentionnaires leur portent main fote. Toutes ces personnes ont été recrutées par des associations qui aident les personnes en difficulté et en recherche d’emploi.

 
Publicité