Emmanuel Macron à Saint-Martin : "nous ne saurions reconstruire l'île comme elle était précédemment"

politique
Conférence de presse Macron Saint-Martin
Le Président de la République, en visite à Saint-Martin, a tenu dimanche 30 septembre une conférence de presse autour de la reconstruction de l'île, ravagée par le cyclone Irma il y a un an. Selon lui, "il faut corriger les errements du passé" sur le territoire.
Le chef de l'Etat tenait une conférence de presse dimanche soir (heure de Paris) depuis Saint-Martin. Emmanuel Macron s'est exprimé puis entretenu avec les journalistes pendant près d'une heure pour faire le point sur la reconstruction de l'île, détruite par le passage du cyclone Irma en septembre 2017.

Un an après la catastrophe, il considère que :
 

Il faut tourner la page d'Irma, et aussi celle du passé. Ce qui suppose une ambition nouvelle, et davantage de transparence.


Ne pas reconstruire Saint-Martin "comme elle était précédemment"

Emmanuel Macron a été clair : la reconstruction de l'île doit s'accélérer, mais ne doit pas répéter les erreurs du passé. Le Président l'a martelé : "nous ne saurions reconstruire l'île comme elle était précédemment", en reproduisant "les mauvais comportements" qui prévalaient avant le passage du cyclone.

Pour ce faire, le chef de l'Etat a annoncé que la lutte contre la corruption, mais aussi la fraude ou le blanchiment d'argent serait amplifiée. Des équipes spécifiques seront envoyées à Guadeloupe et à Saint-Martin pour endiguer la corruption, et "assurer l'ordre public économique".


Plus de normes pour l'urbanisme et logement

Autre aspect de la vie quotidienne sur l'île qui sera désormais plus contrôlé : l'urbanisme. Emmanuel Macron a visité des logements sociaux sur l'île, et a déclaré que "on ne peut pas accepter l'état des logements que nous avons vus hier". Des mesures seront ainsi prises contre les bailleurs qui ne feraient pas les travaux nécessaires dans leurs immeubles avant le 31 décembre prochain. La préfecture pourrait les poursuivre en justice en tant que "marchands de sommeils".

Les constructions neuves seront elles aussi soumises à des normes plus strictes, avec un nouveau plan de prévention des risques en 2019 :
 

Le passage d'Irma a mis en lumière des fragilités du territoire. Nous devons renforcer sa capacité à faire face aux risques naturels.


"Prioriser l'école"

Le chef de l'Etat l'a répété : l'école est "au coeur de ses préoccupations" et les travaux dans les établissements scolaires doivent être accélérés pour accueillir convenablement les élèves. Des réunions avec les administrations, les parents d'élèves et la préfecture auront lieu chaque semaine pour suivre les avancée, et "nous devrons répondre dans les prochaines semaines aux besoins" identifiés.


Relancer l'activité économique par le tourisme

"La résilience, c'est aussi une opportunité économique", a affirmé Emmanuel Macron qui souhaite relancer l'activité économique de l'île grâce à un nouveau modèle de tourisme :
 

Nous devons construire un modèle reposant sur la biodiversité, la qualité de l'accueil des saint-martinois et l'excellence des infrastructures.


En outre, un nouveau BTS des métiers du tourisme a ouvert en Guadeloupe, en alternance avec des infrastructures touristiques à Saint-Martin.


Calendrier en deux étapes

Emmanuel Macron a fixé un calendrier en deux étapes pour la poursuite de la reconstruction de l'île. La première sera de faire de la première saison touristique post-Irma, cet hiver, un succès.

La seconde étape est fixée à dans six mois. La ministre des Outre-mer, Annick Girardin, se rendra alors à Saint-Martin pour constater de l'avancée des chantiers, avant la réunion d'un comité interministériel sur la reconstruction.


Retrouvez la conférence de presse d'Emmanuel Macron sur Guadeloupe la 1ère :