“En 1ère ligne” : Marie Cormier figure de proue à Saint-Pierre et Miquelon

en 1ère ligne
Marie, vigie de Saint-Pierre et Miquelon ©En 1ère Ligne
Engagée dans la lutte contre la montée des mers et des océans, Marie Cormier a rejoint le réseau de vigie d’”En 1ère Ligne”, un dispositif regroupant tous les bassins ultramarins autour de la question de l’environnement et du changement climatique.

Marie Cormier et l’océan n’ont toujours fait qu’un. Ayant grandi au sein d’une famille d’amoureux et de professionnels de la mer, la jeune femme a très tôt appris à chérir et observer les eaux qui cernent l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon.

Adolescente, Marie aimait notamment regarder passer les navires des missions scientifiques. C’est ce qui a éveillé son désir d’en apprendre le plus possible afin de mieux protéger l'environnement, et de partager ses connaissances.

C’est ainsi qu’elle a décidé de partir étudier la biologie marine entre le Québec et la France, avant de retourner sur sa terre natale pour prêter main-forte aux scientifiques sur le terrain.

En effet, à seulement 22 ans, Marie est coordinatrice à la PIIRESS, une plateforme de recherche scientifique située à Saint-Pierre et Miquelon. Son rôle est de sensibiliser les populations sur la réalité scientifique du réchauffement climatique afin que chacun et chacune réalise l’urgence de la situation et puisse agir.

Fidèle à ses convictions, Marie hésite à poursuivre ses études pour se vouer complètement à la cause qui lui tient à cœur, cause qu’elle défend en tant que vigie pour “En 1ère Ligne”. Depuis son archipel, menacé par la montée des eaux, elle détaillera les conséquences de ce phénomène ainsi que toutes les menaces qui pèsent sur Saint-Pierre et Miquelon.

Elle se présente à vous dans la vidéo en haut de l’article.