En Haïti le bilan s'alourdit : près de 1300 morts après le puissant séisme de samedi

haïti
Les secours cherchent des survivants dans les décombres après le séisme en Haïti
Les secours cherchent des survivants dans les décombres après le séisme en Haïti ©Reginald LOUISSAINT JR / AFP
Le bilan provisoire du séisme de magnitude 7.2 qui a touché l'île samedi s'est alourdit à 1297 morts et plus de 5700 blessés selon le dernier communiqué de la Protection civile d'Haïti.

Le bilan du puissant séisme qui a frappé le sud-ouest d’Haïti samedi à 8H29 ne cesse d’augmenter. Et les services de la Protection civile rappellent qu’en plus des personnes disparues, "beaucoup d’autres sont sous les décombres".

A la recherche des survivants

Malgré les répliques qui continuent de secouer l’île, habitants et secours ont passé la journée d’hier dans les décombres, pour tenter de retrouver des survivants.

Près de 30 000 maisons ont été endommagées. Certains, bloqués plusieurs heures sous les décombres, ont été sortis vivants.Comme Marcel François, qui a pu utiliser son portable pour prévenir son frère : 

J’étais dans le bus pour aller au travail quand le séisme s’est produit. J’ai réussi à joindre Marcel au téléphone, il m’a dit ‘viens me sauver, je suis sous le béton’

Job François, frère d'un survivant

Avec des voisins, Job François a passé plus de trois heures à sortir son frère aîné des gravats.

Les hôpitaux locaux débordés

Les rares hôpitaux de la région sont débordés par l’afflux des blessés.

Le Dr Rudolphe Steven Jacques, venu en renfort depuis la capitale, témoigne : "Beaucoup de blessés arrivent encore ce [dimanche] matin (…) Le service d’urgence est vraiment bousculé mais on fait au mieux pour traiter les personnes."

Les blessés affluent dans les hôpitaux haïtiens
Les blessés affluent dans les hôpitaux haïtiens après le séisme ©Reginald LOUISSAINT JR / AFP

Etat d’urgence

Le Premier ministre Ariel Herny a décrété l’état d’urgence pour un mois dans les départements affectés par le séisme.

"Nous voulons donner une réponse plus adaptée qu’en 2010 après le tremblement de terre. Toutes les aides venant de l’extérieur doivent être coordonnées par la direction de la Protection civile." a-t-il annoncé.

Les efforts des équipes de secours risquent d’être compliqués par l’arrivée d’une dépression tropicale dans la nuit de lundi à mardi.