outre-mer
territoire

Enfants kamikazes : le projet secret des frères Clain

terrorisme
Fabien Clain
La voix de Fabien Clain a été identifiée dans la vidéo de revendication de Daech. ©OFF / AFP
Le journal Le Monde a eu accès aux auditions d'un djihadiste arrêté en 2017. En Syrie, cet homme était proche des frères Clain, figures de l'organisation Etat Islamique. Selon lui, les Clain ont proposé à l'EI de transformer des enfants en kamikazes, afin de commettre des attentats en France.
Selon les auditions de Jonathan Geffroy, révélées par le journal Le Monde (lien payant ici), les frères Jean-Michel et Fabien Clain, originaires de La Réunion, ont proposé à l'organisation Etat Islamique de former en Syrie des enfants-soldats afin qu'ils commettent des attentats sur le sol français. 
 

Un repenti, proche des Clain

Arrêté sur le sol syrien début 2017, le djihadiste de 35 ans, aujourd'hui repenti, est un proche des frères Clain. Il fréquentait régulièrement les deux frères à Rakka. Il aurait même été invité chez eux, et aurait reçu les confidences de Othman Clain, 16 ans, l'un des fils de Jean-Michel Clain. Othman Clain serait responsable des "opérations extérieures enfants" pour la France.
 

Les "lionceaux du califat"

Le projet des Clain, responsables de la propagande de l'organisation Etat Islamique, aurait été validé par le comité exécutif de l'EI : il consiste à entraîner les "Lionceaux du califat", les enfants ayant grandi en Syrie, afin qu'ils soient envoyés sur le sol français pour perpétrer des attentats kamikazes. 

Je sais que les futures opérations extérieures seront commises par des enfants qui auront grandi sur zone et qui, passé l’adolescence, seront envoyés en Occident, en Europe et en France, pour y mener des opérations suicides. Mais surtout, ils seront méconnaissables du fait qu’on ne pourra pas les identifier au faciès (…). Mais c’est un projet au long cours, car ils veulent qu’ils grandissent pour pas qu’il y ait de reconnaissance faciale. 

- Audition de Jonathan Geffroy, citée par Le Monde


Selon le repenti, le projet des "enfants kamikazes" était entré, avant sa capture en 2017, dans une phase opérationnelle. Une affirmation que les services de renseignement français ne confirment pas.

Les frères Clain

Les frères Jean-Michel et Fabien Clain sont deux cadres de l'organisation Etat Islamique, responsables notamment de la propagande. Ils ont revendiqué dans plusieurs messages audio les attentats commis en France le 13 novembre 2015. 

Installés en Syrie avec leurs femmes et leurs enfants, une dizaine de personnes au total, les Clain vivaient à Rakka, jusqu'à la chute de la ville en octobre 2017. Alors que plusieurs djihadistes français ont été arrêtés, eux sont parvenus à se replier dans une zone toujours contrôlée par l'organisation Etat Islamique. 
 

Projets d'attentats dans les campagnes françaises

Toujours selon les confessions du repenti, citées par Le Monde, les Clain projetaient également de mener des attaques terroristes dans les campagnes françaises. Leur objectif était de mener des attaques isolées dans des zones sans caméras de surveillance, notamment avec des drones transportant des produits chimiques. 
 

Le repenti encourt 30 ans de prison

Jonathan Geffroy, le djihadiste repenti qui a livré ces informations aux services de renseignement et à la justice, a été capturé alors qu'il tentait de fuir la Syrie avec sa femme et leurs enfants. Détenu en France, auditionné entre septembre 2017 et février 2018, il risque trente ans de réclusion. 
Publicité