outre-mer
territoire

Equateur: victoire sociale des Amérindiens

monde
Amérindiens
©Cristina VEGA / AFP
Après presque deux semaines de manifestations contre le décret qui mettait fin aux subventions sur les carburants, les Amérindiens ont gagné en Equateur. Le décret est désormais caduque. Au moins 6 personnes ont perdu la vie au cours des affrontements. Mais aujourdhui, le calme est revenu à Quito.
 
Quito retrouve calme et propreté. Presque deux semaines de manifestations, parfois violentes, sont venues à bout du décret 883 qui coupait les subventions pour la consommation de carburants.

Soulagé du retour à la normale, Lenin Moreno, le chef de l'Etat s'est voulu rassembleur: "J'ai signé l'abrogation du décret 883. Nous sommes prêts à maintenir le débat pour un nouveau, meilleur décret, comme promis." 
 

La victoire des Amérindiens pour tous les Equatoriens

Le décret avait été fortement soutenu par le Fond Monétaire International, pour stabiliser l'économie de ce pays pétrolier. Mais il avait été vivement combattu, essentiellement par la population amérindienne, au bas de l'échelle sociale.

Beaucoup étaient venus à Quito manifester. Jaime Vargas, Président de la CONAIE, la Confédération des Nationalités indigènes de l'Equateur est fier de sa victoire : "Les prix du carburant, du diesel, des transports publics, et des produits de première nécessité  vont être réglementés. Cela veut dire que la lutte ne concernait pas que les peuples indigènes, mais tous les Equatoriens."
 

Une mobilisation qui a fait des victimes

Les Amérindiens représentent le quart des 18 millions d'Equatoriens. Ils ont payé leur mobilisation au prix fort. Andres Tapia, militant amérindien, rappelle le bilan humain : "Plus de 1000 d'entre nous sont détenus, plus de 1000 blessés. Officiellement, il y a sept morts dans les mouvements indigènes, mais l'enquête continue. Des gens n'ont pas été retrouvés, des familles ont été séparées, des groupes venus d'Amazonie ont disparu."

Tous les Equatoriens ont crié victoire. Les Amérindiens sont rentré chez eux dans les Andes et en Amazonie. Mais leur séjour à Quito aura marqué l'histoire du pays tout entier.
 
©la1ere



 
Publicité