Essonne : une Martiniquaise de 30 ans aurait égorgé ses deux filles avant de mettre fin à ses jours

faits divers
infanticide essonne
Leslie, 30 ans, aurait égorgé ses deux filles dans cet appartement avant de retourner l'arme contre elle. ©Kessi Weishaupt et Leila Zellouma

La mère et ses deux enfants étaient installés en région parisienne, dans une cité de Saint-Germain-lès-Arpajon (Essonne). La sûreté départementale de l’Essonne est chargée de l’enquête. 

Les riverains de cette citée du Pré Barallon, à Saint-Germain-lès-Arpajon, dans l’Essonne, encore sous le choc, se souviennent d’une femme qui avait la joie de vivre et “un caractère bien trempé”. Cette femme, Leslie, 30 ans, mère de deux enfants de huit ans et de quelques mois, était originaire de la Martinique. Elle se serait donné la mort dans la nuit de samedi à dimanche, après avoir égorgé ses deux enfants. Regardez les explications de Kessi Weishaupt, journaliste à Outre-mer la 1ère :

Un message qui évoque des pensées suicidaires 

Cette employée de la RATP était une mère présente, aimante, attentive, selon les voisins rencontrés par les journalistes d'Outre-mer la 1ère sur place. Mais Leslie avait, quelques heures avant le drame, envoyé un SMS à deux de ses amies dans lequel elle évoquait sa volonté de mettre fin à ses jours. 

Une cellule psychologique a été mise en place "à disposition des proches, amis, voisins des victimes et toute personne qui en ressentirait le besoin", a fait savoir le SAMU de Corbeil-Essonnes.

Une enquête a été ouverte. Elle a été confiée à la sûreté départementale de l’Essonne.