L'ex-président comorien Sambi dans un état de santé "préoccupant"

océan indien
L'ancien président des Comores Ahmed Abdallah Mohamed Sambi inculpé
L'ancien président des Comores Ahmed Abdallah Mohamed Sambi ©YOUSSOUF IBRAHIM / AFP
L'état de santé de l'ancien président comorien Ahmed Abdallah Sambi, 62 ans, en détention à son domicile dans une affaire de corruption, s'est dégradé au point de devenir "préoccupant", a annoncé samedi son médecin.
"Révéler sa maladie serait malvenu, mais son état s'est beaucoup dégradé", a déclaré à l'AFP le Dr Saïd Ali Petit. "Si Sambi ne bénéficie pas des soins appropriés dans les délais convenables, cela pourrait occasionner des complications sérieuses", a poursuivi le médecin, "il faut être prudent, le pire n'est pas à exclure".
 

Écroué à domicile   

Au pouvoir de 2006 à 2011, M. Sambi a été inculpé en 2018 de "corruption, détournement de deniers publics, complicité de faux et usage de faux et forfaiture" et écroué dans sa résidence du nord de la capitale de l'archipel Moroni. Il est accusé, comme son successeur Ikililou Dhoinine, d'avoir détourné des millions de dollars dans le cadre d'un programme controversé de vente de passeports à des apatrides.
    
La santé d'Abdallah Sambi fait l'objet depuis des mois d'une vive controverse entre son entourage et le gouvernement. Son médecin a recommandé son évacuation pour être soigné à l'étranger. Mais jusque-là, le régime de l'actuel président Azali Assoumani qui lui est hostile ne l'a pas autorisé, le soupçonnant de vouloir échapper à la justice.
 

Dans l'attente d'un procès    

"Le juge d'instruction a rendu une ordonnance autorisant l'évacuation sanitaire de l'ancien président (mais) à ce jour cette décision n'a pas été exécutée", a regretté auprès de l'AFP l'avocat de l'ancien chef de l'Etat, Mahamoudou Ahamada.
    
La période légale de détention provisoire est arrivée à son terme en avril 2019 sans que Sambi ait été jugé. "Sambi est détenu illégalement depuis cette date", a regretté Me Mahamoudou.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live