publicité

Expériences sur des esclaves : la statue d'un célèbre médecin déboulonnée à New York

Une statue du Dr James Marion Sims, considéré comme le père de la gynécologie moderne, a été déboulonnée mardi à New York sur décision du maire, en raison des expériences que le médecin a pratiquées sur des esclaves au XIXème siècle.

Située au bord de Central Park, dans le quartier de Harlem à New York, la statue du Dr James Marion Sims a été déboulonnée mardi sur décision du maire. © SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
© SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP Située au bord de Central Park, dans le quartier de Harlem à New York, la statue du Dr James Marion Sims a été déboulonnée mardi sur décision du maire.
  • La1ere.fr (avec AFP)
  • Publié le
La décision s'inscrit dans le mouvement de contestation qui a réclamé, un peu partout aux États-Unis, le retrait de monuments, plaques ou noms de rues honorant des personnalités connues pour leurs liens avec l'esclavage ou plus généralement la persécution des minorités.

Pour y faire écho, le maire de New York Bill de Blasio avait confié à une commission l'examen des grands noms honorés par la ville, qui a proposé des aménagements pour une série de monuments ou plaques commémoratives.

Mardi, c'était au tour de la statue de James Marion Sims (1813-1883), située au bord de Central Park, à Harlem, depuis son érection en 1894.
© SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
© SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Des esclaves comme cobayes

Considéré comme le père de la gynécologie moderne, ce médecin originaire de Caroline du Sud a inventé plusieurs instruments de gynécologie et d'obstétrique, notamment le spéculum, encore essentiel aujourd'hui à tout examen gynécologique.

Mais le Dr Sims a aussi pratiqué des expériences sur plusieurs femmes noires esclaves, le plus souvent sans anesthésie. Il a même, selon des historiens, opéré la même 30 fois pour perfectionner sa technique.
© SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
© SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Plusieurs pétitions ont circulé ces derniers mois pour demander le retrait de la statue, en partie peinte en rouge par des activistes, qui ont également inscrit, à la bombe, le mot "RACISTE".

"Il est temps!", a crié une femme noire dans le public d'une trentaine de personnes venues assister mardi à l'enlèvement de la statue controversée. "Sims n'est pas notre héros!", ont scandé d'autres, alors que le monument s'élevait dans les airs.
© SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
© SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

"Je ne pense pas qu'il faille dire qu'il n'a rien apporté à la médecineMais il est important de reconnaître que ces apports ont été faits au sacrifice de femmes sans leur consentement."
Bernadith Russell, gynécologue-obstétricienne à l'hôpital New York-Presbyterian


"Si Josef Mengele (célèbre médecin nazi du camp d'extermination d'Auschwitz) avait contribué aux progrès de la médecine, on ne lui dresserait pas une statue, à cause de la manière dont il l'aurait fait", a-t-elle ajouté.

Un nouveau monument à Harlem

La statue, qui pèse environ 500 kilogrammes, va être installée au cimetière géant de Green-Wood, à Brooklyn, où repose le Dr Sims. Il est prévu qu'un nouveau monument soit érigé à l'endroit où se situait la statue, célébrant une autre personnalité, à l'image progressiste.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play