publicité

"Farafina" : le retour de la chanteuse guyanaise Lilia Rey alias Gizeh

Connue en tant que choriste aux côtés d’artistes de reggae, la chanteuse Lilia Rey revient sur le devant de la scène avec un nouveau nom, Gizeh. Dans son premier single "Farafina" la Guyanaise appelle à la réconciliation des peuples.
 

© Franck Blanquin
© Franck Blanquin
  • La 1ère et Tiziana Marone
  • Publié le , mis à jour le
"Quand on fait de la musique, on essaie de faire de la poésie et quelque chose de doux" affirme Gizeh, en allusion à son art.

Autrefois choriste aux côtés de grands noms du reggae (comme le chanteur ivoirien Alpha Blondy, avec qui elle a eu deux enfants, NDLR), celle que l’on connaissait sous le nom de Lilia Rey a fait sa mue artistique.

Avec son premier titre "Farafina", la chanteuse guyanaise, rebaptisée Gizeh en hommage aux pyramides égyptiennes, ouvre un nouveau chapitre de son parcours musical.
"Maintenant j’entre dans un nouvel univers. Je deviens lead vocal et j’ai décidé de changer de nom pour qu’on ne fasse pas l’amalgame, pour démarrer une autre carrière en étant ce que j’ai toujours voulu être, et dire ce que j’ai toujours voulu dire."
© Franck Blanquin
© Franck Blanquin

 

Hommage à l'Afrique sur un rythme guyanais

"Farafina", c'est "l'Afrique" en langue bambara (une des langues nationales du Mali, NDLR). Un continent auquel Gizeh, auteure, compositrice et interprète, tenait à rendre hommage à l’occasion de son retour sur le devant de la scène.
"Ça parle aussi de la réconciliation entre les peuples" explique Gizeh au micro de Tiziana Marone. "Parce qu’à travers le monde j’ai pu voir les dégâts que cause le fait de devoir s’identifier par notre ethnie."

Ce single annonce la sortie prochaine de son premier album. Un album dominé par le reggae, mais auquel l’artiste ne se prive pas d’ajouter de nombreuses autres influences, notamment celles de sa terre chérie, la Guyane.

"Farafina est basée sur un rythme traditionnel de Guyane, le léròl. Je voulais mettre la touche, sans vraiment qu’il y ait le rythme au tambour."

 

Le reportage de Tiziana Marone

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play