publicité

Festival de BD d’Angoulême : un accueil favorable pour Cyparis, le prisonnier de Saint-Pierre

La bande dessinée Cyparis, le prisonnier de Saint-Pierre, est en dédicace à Angoulême. Son auteur Lucas Vallerie, installé en Martinique, vient pour la première fois dans la Mecque de la Bande dessinée.

© La Boîte à bulles
© La Boîte à bulles
  • La1ère avec Kely Pujar
  • Publié le
Sous le chapiteau du Monde des bulles, on se presse autour de Lucas Vallerie. Le dessinateur soigne ses dédicaces et les lecteurs apprécient. Lucas Vallerie vient pour la première fois au festival international de la bande dessinée d’Angoulême présenter sa première bande dessinée : Cyparis, le prisonnier de Saint-Pierre aux éditions La Boite à Bulles.


Survivant le plus célèbre de Martinique

Cyparis raconte l’histoire du survivant de l’éruption de la montagne Pelée en 1902 à Saint-Pierre de la Martinique. Tantôt marin-pêcheur, tantôt ouvrier, un “jobbeur” comme on dit en Martinique, Cyparis se retrouve en prison en 1902 à la suite d’une altercation. L’homme est porté sur l’alcool.

Le petit Paris des Antilles

La vie est douce à Saint-Pierre en cette année 1902. La ville est alors nommée le petit Paris des Antilles. On y vit bien, on s’y amuse. Les élus sont plus préoccupés par les élections à venir que par les rugissements du volcan.

Enquête de quatre années

Pour rendre compte de la situation, Lucas Vallerie a enquêté pendant quatre ans. Il s’est attaché à dépeindre à la fois le contexte historique, la réalité sociale et il s’est concentré sur la personnalité de Cyparis. C’est le fil rouge de l’histoire. Le personnage est haut en couleur. Tour à tour, colérique et attachant.

Au festival d’Angoulême, la BD a trouvé son public. Une bande dessinée que La1ère a aimé. Regardez ce reportage de France Ô : 
Cyparis



Sur le même thème

L'actualité 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play