outre-mer
territoire

Foot : Ben El Fardou, originaire de Mayotte, rayonne à l'Etoile Rouge de Belgrade

football
Footballeur mahorais belgrade
©DR
Ce mercredi 3 octobre, le PSG reçoit l'Etoile Rouge de Belgrade en Ligue des Champions. Voilà 27 ans que le club Serbe n'avait pas joué dans l'élite européenne. En août dernier, l'attaquant Ben El Fardou, originaire de Mayotte, a permis à Belgrade de retrouver l'Europe. Portrait.
Voilà 27 ans que l'Étoile Rouge de Belgrade n'avait plus foulé une pelouse de Ligue des Champions ! Un temps révolu depuis le doublé exceptionnel réalisé en août dernier par l'attaquant mahorais Ben El Fardou face à Salzbourg. Avant le match Paris-Saint-Germain/Étoile Rouge de Belgrade nous sommes allés à la rencontre de l'avant-centre vedette des Rouges. L'occasion pour Ben El Fardou de revenir sur son parcours, sa venue et son adaptation à Belgrade, son choix de porter les couleurs de l'équipe nationale des Comores ainsi que sa gourmandise d'affronter le PSG, Naples ou encore Liverpool.
©la1ere

Qu'il est loin le temps où le petit Ben courrait maladroitement après le ballon sur les terrains en latérite de son île natale, Mayotte. Son passage par le club réunionnais de la Saint-Pierroise  a renforcé son envie de devenir footballeur. Grand espoir du Havre Athletic Club, c'est en Normandie, en 2006, loin de Mamoudzou, qu'il emprunte véritablement le chemin du professionnalisme. Premier match de Ligue 2 en 2008 face à Troyes et premier but pour le jeune mahorais en novembre de la même année face au Stade Rennais en Coupe de la Ligue.
 

De la Ligue 2 à l'étranger

Ben ne rêve plus et professionnel il est devenu. Il signe pour la formation de Ligue 2 de Vannes où il effectue un superbe premier exercice. Mais après trois saisons dans le Morbihan, il décide de prendre son destin en main. Un choix radical. Partir à l'étranger et rejoindre le Championnat grec au PAE Veria, un club en lutte pour le maintien en 2013. Il y excelle en inscrivant 15 buts en championnat. Une entrée fracassante qui le fait apparaître dans l'équipe type de la saison du championnat grec. De quoi se faire remarquer par l'un des meilleurs clubs du pays l'Olympiakos du Pirée. Devenu un joueur majeur et incontournable en Grèce, c'est sans surprise qu'il est désormais sollicité par de nombreux clubs étrangers.
 

La Serbie

Son choix s'arrête en Serbie dans le prestigieux club de l'Étoile Rouge de Belgrade, celui la même qui a battu l'Olympique de Marseille en finale de la Ligue des Champions en 1991, le club de Savicevic, Prosinicki, Boban ou encore le légendaire Dragan Stojkovic.

Arrivé seulement en janvier 2018 dans le club phare du championnat serbe, Ben El Fardou a déjà été sacré champion, vécu une qualification historique en Ligue des Champions après 27 ans d'absence à ce niveau de compétition. Et comme si rien n était assez beau, l'attaquant star des Coelacanthes des Comores - auteur du but de son équipe contre les Lions Indomptables du Cameroun (1-1) en phase de qualifications pour la Coupe d Afrique des Nations 2019 -  s'apprête à affronter les Neymar, Mbappe pour le PSG, mercredi 3 octobre au Parc des Princes à Paris, Sadio Mane ou Mohamed Salah pour Liverpool en Ligue des Champions, ou bien encore l'équipe nationale des Lions de l'Atlas du Maroc le 13 octobre prochain.

Oui qu' il est loin le temps où Ben El Fardou courait après le ballon sur les terrains en laterite de Mayotte. Aujourd'hui, dans les rues de Serbie, de Grèce et de son archipel, on l'appelle désormais Big Ben.

 
Publicité