Foot : le Tribunal arbitral du sport confirme la suspension de Malouda

football
malouda
Le Guyanais Florent Malouda, milieu de terrain du FC Metz (Ligue 1), en octobre 2014. ©JEAN PIERRE CLATOT/AFP
Le Tribunal arbitral du sport a confirmé jeudi que Florent Malouda, ancien international français, ne pouvait pas disputer la Gold Cup avec la sélection de Guyane et a confirmé ses deux matches de suspension.

Malouda, 37 ans et qui compte 80 sélections en équipe de France, avait disputé la dernière Gold Cup avec la Guyane, dont il est originaire. L'ancien milieu de terrain de Chelsea avait ensuite écopé de deux matches de suspension, infligés par la Confédération d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes (Concacaf), au motif qu'il avait déjà évolué en équipe de France. La Guyane, qui durant ce tournoi avait obtenu le nul face au Honduras (0-0), avait finalement perdu sur tapis vert (0-3) pour la même raison.

Des sanctions "conformes aux dispositions"

Tribunal suprême en matière de sport, le TAS, qui siège à Lausanne, a confirmé que Malouda avait "enfreint le règlement de la Gold Cup et le règlement d'application des statuts de la Fifa" et que les sanctions prises à l'encontre du joueur "sont conformes aux dispositions applicables et n'apparaissent pas comme disproportionnées". Malouda, qui avait plaidé sa cause en personne devant le TAS début janvier, s'est depuis lors engagé pour 6 mois avec Differdange, vice-champion du Luxembourg où il réside.

Né en juin 1980 à Cayenne en Guyane, Florent Malouda a été formé à Châteauroux et a joué notamment à Guingamp, à Lyon et Chelsea en Angleterre (vainqueur de la Ligue des champions en 2012). Il a été sélectionné 80 fois en équipe de France entre 2004 et 2012, jouant notamment avec les Bleus la finale de la Coupe de monde de 2006 perdue contre l'Italie à Berlin.