publicité

Football : des jumelles Antillaises championnes d'Europe des moins de 19 ans

Les sœurs Estelle et Delphine Cascarino, d'origine antillaise, ont été sacrées face à l'Espagne (2-1) en finale de l'Euro disputé en Slovaquie. C'est le quatrième titre pour les Bleuettes dans cette catégorie.

Les soeurs Cascarino aux anges après la victoire en finale de l'Euro U19 © FFF
© FFF Les soeurs Cascarino aux anges après la victoire en finale de l'Euro U19
  • Par Thomas-Diego Badia
  • Publié le
Une semaine après leurs homologues masculins, les footballeuses féminines de moins de 19 ans ont remporté la finale de l'Euro face à l'Espagne 2 à 1. Disputé sur la pelouse de Senec en Slovaquie, le match a été interrompu plus de deux heures en raison d'une pluie torrentielle. Geyoro (36e) et Katoto (66e) ont marqué pour la France avant que Lucia Garcia ne réduise le score pour l'Espagne. C'est le quatrième titre des Françaises après 2003, 2010 et 2013.

Deux jumelles antillaises championnes d'Europe

Chez les Bleuettes, deux jumelles d'origine antillaise se sont illustrées : Estelle et Delphine Cascarino, 19 ans. Delphine, attaquante des féminines de l'Olympique Lyonnais (OL), a joué comme titulaire une bonne partie de la compétition et a même inscrit un but. Comme sa sœur Estelle, elle a été formée chez les Gones et a découvert le haut niveau en juin 2015, lorsqu'elles signent leur premier contrat fédéral avec l'OL.

Dans l'Equipe, Théa Gréboval, capitaine des Bleuettes, décrit une joueuse "souriante, sympathique, humble et loyale. Elle apporte un plus grâce à son expérience à Lyon. On sent que ça nous aide pour faire la différence".

La joie de Delphine Cascarino sur son compte Twitter © Capture écran compte Twitter
© Capture écran compte Twitter La joie de Delphine Cascarino sur son compte Twitter

Défenseure, Estelle Cascarino était titulaire lors de la finale. Elle a concédé un penalty après une faute contestable sur une Espagnole. À la fin de la saison dernière, la jeune femme a décidé de quitter le cocon de l'Olympique lyonnais pour acquérir de l'expérience à Juvisy, grand club féminin français, où elle a signé deux saisons. Théa Gréboval vante sa "hargne" sur le terrain. "En dehors, elle est drôle et divertissante. C'est le clown de l'équipe".

Prochaine étape pour les jumelles : être sélectionnées ensemble en équipe de France A féminine.
1 470 061 477

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play