outre-mer
territoire

France Télévisions et le gouvernement signent le pacte pour la visibilité des Outre-mer

médias
Signature du Pacte pour la visibilité des Outre-mer le 11 juillet 2019
Signature du Pacte pour la visibilité des Outre-mer le 11 juillet 2019 ©DR
Le ministre de la Culture, Franck Riester, la ministre des Outre-mer, Annick Girardin et Delphine Ernotte Cunci, la présidente de France télévisions ont signé le pacte pour la visibilité des Outre-mer. Cette signature officielle s’est déroulée au ministère de la Culture. 
 
Le pacte pour la visibilité des Outre-mer a été signé par la présidente de France télévisions et deux ministres, Franck Riester et Annick Girardin.
Signature du Pacte pour la visibilité des Outre-mer le 11 juillet 2019
Signature du Pacte pour la visibilité des Outre-mer ©DR


Engagements

Il s’agit de 25 engagements pour garantir la présence et la visibilité des Outre-mer sur les chaines nationales. Ces engagements feront l'objet d'un suivi chiffré trimestriel. France Télévisions entend ainsi ancrer durablement un réflexe Outre-mer dans ses programmes et au sein de ses rendez-vous d’information. Cette visibilité des Outre-mer passera aussi par la création d’un portail numérique qui vise à renforcer le lien entre les Outre-mer et l’hexagone.
 
Signature du Pacte pour la visibilité des Outre-mer le 11 juillet 2019
Signature du Pacte pour la visibilité des Outre-mer le 11 juillet 2019 ©DR
 

Objectifs précis

Le 12 avril, France Télévisions annonçait le lancement d'un "pacte" pour la visibilité des Outre-mer, à travers lequel le groupe entendait s'engager "sur des objectifs précis définis conjointement avec le gouvernement et les moyens pour les atteindre". Ce pacte est donc aujourd'hui à l'oeuvre.   

Rapport sénatorial

L'annonce de ce pacte suivait de quelques jours un rapport sénatorial, publié le 9 avril, "sur la représentativité et la visibilité des Outre-mer dans l'audiovisuel public", qui préconisait le maintien de France Ô, qualifiant la visibilité des Outre-mer d'"au mieux marginale, au pire inexistante" sur les chaînes du groupe France Télévisions. 
 
Publicité