Le gouvernement va créer une centaine de postes d'assistants spécialistes en Outre-mer

maladie
Agnès Buzyn, Ministre de la santé
Agnès Buzyn, Ministre de la santé ©Eric FEFERBERG / AFP
La ministre de la santé Agnès Buzyn a présenté ce lundi 26 mars le plan "priorité prévention" du gouvernement. Le volet ultramarin du programme prévoit la création d'une centaine de postes d'assistants spécialistes en Outre-mer, ainsi que des expérimentations pour la santé sexuelle des jeunes.
Pour tenter de pallier le problème ultramarin du manque de personnel sur certaines spécialités médicales (réanimation, anesthésie,obstétrique, néonatologie…), le gouvernement va créer une centaine de postes d'assistants-spécialistes en Outre-mer. 
La mesure est censée renforcer l'offre de soins à l'échelle locale, pour réduire les inégalités territoriales de santé. 

Un dispositif d'incitation

Dans sa présentation du projet, le ministère de la santé explique qu'il compte améliorer l'attractivité de ce statut. Il s'agira notamment d'encourager les praticiens à se déplacer en leur proposant des contrats de court terme de 6 mois à 2 ans. Des aides à la mobilité et au logement leur seront proposées ainsi qu'un accompagnement lors du retour dans l'Hexagone.

Une expérimentation pour la santé sexuelle

Outre les nouvelles créations de poste, le gouvernement compte également expérimenter "dans quelques régions à forte incidence d'infections sexuellement transmissibles (dont une région d'outre-mer)" un programme de prévention en santé sexuelle pour les moins de 25 ans. Il inclura la mise en place d'une carte donnant un accès gratuit à des préservatifs.


Les Outre-mer en continu
Accéder au live