outre-mer
territoire

Grève du 10 décembre : le trafic aérien Outre-mer ne devrait pas être touché par la réduction des vols

transports
avion aéroport (illustration)
©JOEL SAGET / AFP
Dans la continuité de la contestation sociale contre la réforme des retraites, la Direction générale de l'aviation civile appelle les compagnies aériennes à réduire leurs programmes de vols de 20% le 10 décembre. Les vols en provenance et vers les Outre-mer ne seront pas perturbés. 
La Direction générale de l'aviation civile (DGAC) a annoncé lundi 9 décembre 2019 avoir demandé aux compagnies aériennes de réduire de 20% leur programme de vols mardi, date de la deuxième journée d'appel à une grève interprofessionnelle contre la réforme des retraites en France.

"En prévision des préavis de grève déposés par des organisations syndicales, la DGAC a demandé pour la journée du 10 décembre aux compagnies aériennes de réduire de 20% leur programme de vols, au départ et à l'arrivée, pour les aéroports de Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly, Beauvais, Lyon, Marseille, Toulouse et Bordeaux", a-t-elle indiqué dans un communiqué.
 

Priorité au long-courrier 

"La DGAC mettra en place les dispositions du service minimum dans les centres de la navigation aérienne et sur certains aéroports, où les dispositions législatives et réglementaires le permettent", ce qui "permettra également de limiter les perturbations du trafic", poursuit l'autorité de l'aviation civile, en appelant les passagers à se renseigner auprès de leur compagnie aérienne.

L'Usac-CGT, deuxième syndicat chez les contrôleurs aériens et premier à la DGAC tous personnels confondus, et FO (troisième syndicat de la DGAC), ont appelé à faire grève mardi dans le cadre de la mobilisation prévue par l'intersyndicale CGT-FO-Solidaires-FSU et quatre organisations de jeunesse contre la réforme des retraites.

Ces deux syndicats avaient déjà appelé à participer à la première grève interprofessionnelle, jeudi dernier, qui avait fait descendre au moins 800.000 personnes dans la rue.

Air France, Transavia, EasyJet et Ryanair avaient été contraints d'annuler des centaines de vols jeudi et vendredi.
 

Et l'Outre-mer ?

Contactées par Outre-mer la 1ère, les compagnies aériennes effectuant des vols depuis et vers les Outre-mer ont affirmé que tous leurs vols vers ces destinations seront maintenus. Frédéric Solano, chargé de communication de la DGAC explique que les compagnies aériennes assureront les vols longs-courriers en priorité. 
 
Publicité