Guadeloupe, Guyane, Nouvelle-Calédonie... Où pourront se préparer les champions des JO de Paris 2024 ?

jeux olympiques
Tony Estanguet
Tony Estanguet, patron du Comité d'organisation des Jeux olympiques, en 2017 ©FRANCK FIFE / AFP
C'est officiel depuis ce lundi, 6 sites en Outre-mer font partie des 619 retenus pour accueillir les Centres de préparation aux Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024.
Étape cruciale avant le début des futurs Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, les sites retenus pour accueillir les centres de préparation des délégations étrangères ont été désignés.
   
Les centres retenus doivent répondre aux "besoins d’accueil, hébergement, restauration, sécurité, transport, accessibilité" des athlètes et des délégations de la meilleure manière possible. 


Des centres accessibles dès 2021 

D’ailleurs, c’est précisément sur la base de ces critères que les centres d'entraînement et de préparation ont été désignés. L’ensemble de ces sites sont également des "centres sportifs gérés par des collectivités publiques et qui répondent aux critères techniques exigés par les différentes disciplines sportives" stipule le Comité d'organisation (Cojo) de Paris 2024.
 
Ces centres seront ouverts aux délégations dès la fin des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo 2021. "Les centres retenus seront recensés dans un catalogue proposé lors des Jeux de Tokyo aux 206 Comités nationaux olympiques (CNO) et 182 Comités nationaux paralympiques (CNP) qui souhaiteraient réaliser une partie de leur préparation aux Jeux en France", indique le site Paris 2024.


Découvrez les sites retenus en Outre-mer 

En Guadeloupe, les sports concernés sont : Athlétisme OLY, Athlétisme PARA, Basketball, Basketball fauteuil, BMX Race, Boccia, Boxe, Canoë-Kayak sprint, Cyclisme sur route OLY, Cyclisme sur route PARA, Escrime, Goalball, Haltérophilie, Natation OLY, Natation PARA, Paracanoë, Pentathlon moderne, Rugby fauteuil, Triathlon OLY, Triathlon PARA, VTT XCO.

La Guyane compte deux sites : PORT NATURE GUYANE LITTORAL pour : Athlétisme OLY, Aviron OLY, Aviron PARA, Badminton OLY, Basketball, Basketball fauteuil, Boxe, Canoë-Kayak sprint, Escrime, Football, Handball, Judo OLY, Natation artistique, Natation OLY, Natation PARA, Paracanoë, Taekwondo OLY, Tennis de table OLY, et
SPORT NATURE GUYANE OUEST pour la Gymnastique rythmique, Handball, Trampoline
 
La Nouvelle Calédonie dispose de deux sites : DUMBEA pourra accueillir : Judo OLY, Judo PARA, Natation OLY, Rugby à 7, Taekwondo OLY, Taekwondo PARA, Water-Polo et l'INSTITUT OCEANIEN D'HALTEROPHILIE -COMPLEXE SPORTIF BOEWA pour l’Haltérophilie

A la Réunion, on pourra s'entraîner au canoë-kayak et au slalom.


Plus de 750 candidatures pour choisir les sites 

Le comité d'organisation indique avoir reçu plus de 750 candidatures entre le 15 juillet et le 30 novembre 2019.
Reste maintenant à convaincre les délégations de choisir les sites labellisés des régions.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live