publicité

Guadeloupe : la méditation sous-marine pour surmonter les attentats de Paris

Trente-six rescapés des attentats du 13 novembre à Paris participent, en Guadeloupe, à un essai clinique autour de la plongée sous-marine. Après 2 semaines de thérapie, certains confient avoir réussi à dompter des angoisses liées à leur choc post-traumatique.

© Lancelot / Photononstop
© Lancelot / Photononstop
  • La 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Guérir les blessures de l’âme grâce à la méditation sous-marine. C’est l’objectif de cet essai clinique qui vise à améliorer la vie de trente-six victimes de l’attentat du Bataclan. Accompagnés par deux médecins, elles testent une nouvelle thérapie mêlant plongée sous-marine et méditation.

En quête d’une paix intérieure

À plus de 10 mètres de profondeur, ces plongeurs occasionnels sont immergés dans un autre univers, loin du bruit et des souvenirs oppressants. "On est passés de l’enfer au paradis", confie Fanny, à peine remontée à la surface. Plongée après plongée, la jeune femme semble avoir réussi à appréhender ses angoisses.

Pour réaliser cette étude, les scientifiques ont choisi un environnement sécurisant, la réserve Cousteau à Bouillante en Guadeloupe où la profondeur est limitée et la visibilité excellente. Regardez le reportage de Guadeloupe 1ère : 
Des rescapés du Bataclan testent la méditation sous-marine

 

Sur le même thème

L'actualité 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play