Le Guadeloupéen Mathieu Bastareaud écarté du XV de France face au pays de Galles

rugby
Mathieu Bastareaud
Mathieu Bastareaud ©FRANCK FIFE / AFP
Mathieu Bastareaud privé d’une rencontre face au pays de Galles ce vendredi au stade de France (21h heure de Paris). Le sélectionneur lui a préféré un joueur toulousain jeune et rapide, Romain Ntamack. "Ce n'est pas une sanction", a déclaré Brunel à propos de la non-sélection de Bastareaud. 
 
Le sélectionneur Jacques Brunel a annoncé la composition du XV de France ce mercredi matin.  Mathieu Bastareaud, le vice-capitaine ne fera pas partie de l’équipe qui affrontera le pays de Galles ce vendredi à 21h (heure de Paris) au stade de France.
 

Le choix de Ntamack

La déception est de taille pour le Guadeloupéen qui n’a pas démérité, malgré les échecs successifs de l’équipe de France. Le sélectionneur lui a préféré un joueur jeune et rapide, Romain Ntamack (19 ans) qui évolue à Toulouse.


Le Toulonnais écarté

Jacques Brunel a en effet choisi un joueur plus fluide plus rapide au détriment d’un leader puissant. En écartant Bastareaud, il se prive ainsi d’un défenseur de poids (1m83,126 kg) pour un Ntamack, plus jeune, véloce et léger (1m86, 86 kg).
 

Réponse vendredi

Faire le choix de la rapidité contre l’expérience, pourquoi pas ? Le sélectionneur saura très vite s’il a eu raison. Ce vendredi, la France affrontera le pays de Galles. Voici la composition de l’équipe ci-dessous.

Une sanction ?

"Ce n'est pas une sanction", a déclaré Brunel à propos de la non-sélection de Bastareaud (30 ans, 50 sélections), dont il avait fait son capitaine lors du dernier Tournoi en remplacement de Guilhem Guirado, blessé.

Mathieu Bastareaud est important pour le groupe. Il a montré son importance, notamment dans les moments difficiles, notamment en Nouvelle-Zélande (trois défaites en juin, NDLR) et contre les Fidji (défaite 21-14 en novembre). Quand c'est compliqué, il a ce rôle à jouer. C'est un choix que l'on fait ponctuellement mais il est toujours au service de notre groupe, il n'est pas du tout écarté"

-Jacques Brunel-sélectionneur du XV de France


"Un choix dur"

"Oui, c'est un choix certainement dur", a reconnu Brunel, mais "Mathieu Bastareaud a montré beaucoup de qualités mentales. Il ne faut pas oublier que quand les matches sont durs, que l'équipe est en difficulté, il fait partie des meilleurs." Depuis que Brunel est en poste, Bastareaud n'avait raté qu'un seul match des Bleus sur choix sportif, le troisième test de juin en Nouvelle-Zélande. 


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live