De l’or en Guyane mais aussi du nickel, Auplata ajoute une corde à son arc

industrie
Or
L'alliage or-cuivre est un produit métallurgique utilisé dans la bijouterie ©Alain Jeannin
La compagnie minière Auplata est installée à Remire-Montjoly. Elle est le principal producteur d’or guyanais. Pour répondre aux besoins de la transition énergétique, elle investit désormais dans le nickel tout en développant sa précieuse production d'or en Guyane.
Des dizaines de millions de batteries électriques seront produites dans les prochaines années, et autant de téléphones portables qui contiennent du nickel, du cuivre, du manganèse, du cobalt et de l’or. L’essor phénoménal des produits électroniques nécessite d’énormes quantités de métaux et de matières premières. Et le sous-sol guyanais est l’un des plus riches au monde.

Or de Guyane

Auplata veut accélérer la cadence. A Dieu Merci en Guyane, les premiers modules de l'unité de cyanuration de l’or sont arrivés,  ils ont été fabriqués en Afrique du Sud par SGS Bateman, société d'ingénierie de premier plan leader dans la fourniture de services d'ingénierie et de construction d'usine pour l'industrie minière. En particulier, SGS Bateman est spécialisée dans l'ingénierie, la conception, la gestion de projet, la mise en service et l'optimisation d'usines de traitement des minerais (or, fer, cuivre, uranium et charbon).

Dieu Merci, une mine française

Pour aller de Cayenne à la mine de Dieu Merci sur la commune de Saint Elie, les modules ont parcouru une bonne cinquantaine de kilomètres de nationale avant de poursuivre sur une dizaine de kilomètres de piste. Ils ont même remonté une voie d’eau sur une barge. Les derniers conteneurs contenant les modules de cyanuration sont attendus fin mars, les opérations d’assemblage démarreront fin avril. La mise en service est annoncée au 3ème trimestre 2018.

Production responsable

Cette future unité de cyanuration doit permettre à Auplata de récupérer 95% de l’or en poudre contenu dans le minerai en traitant les rejets actuellement stockés dans 9 bassins étanche. Les ressources sont estimées à 260 tonnes d’or. L'extraction par cyanuration est la norme industrielle du traitement de l'or. Durant le processus de séparation l’or est dissous par le cyanure puis retiré. Il est ensuite extrait de la solution par absorption sur carbone ou sur résines. Ce procédé propre d'extraction de minerai fournit une récupération maximale de l’or. La solution de cyanure alcalin résiduelle est ensuite recyclée et éliminée dans un circuit fermé.

Nickel et magnétite

Si Auplata fait figure de petit poucet en comparaison du géant français du secteur, le groupe Eramet, Auplata, coté en Bourse, a annoncé une prise de participation minoritaire de 1 million de titres au capital de la société norvégienne Element ASA, cotée à la Bourse d’Oslo qui a pour stratégie d'identifier des projets sous-évalués et prêts à générer du cash-flow. Element ASA contrôle notamment un gisement de nickel situé sur l'île de Mindoro aux Philippines et un gisement de magnétite, un métal utilisé notamment dans les produits électroniques, à Bending Lake au Canada à travers sa filiale Ambershaw Metallics. A travers cette prise de participation, la compagnie minière guyanaise Auplata renforce son exposition dans les métaux ferreux et le nickel, tout en développant l’extraction de l’or responsable en Guyane.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live