publicité

Haïti : le Premier ministre promet des emplois dans les quartiers populaires

Après une semaine de tensions, le premier ministre haïtien Jean-Henry Céant a promis des créations d'emplois, notamment dans les quartiers populaires. Il a promis la "remise en forme" du pays.

© HECTOR RETAMAL / AFP
© HECTOR RETAMAL / AFP
  • Par Marie Boscher
  • Publié le
Le Premier ministre haïtien Jean-Henry Céant a promis, dans un discours diffusé samedi sur internet, des créations d'emplois notamment dans les quartiers populaires, alors que le pays a connu une semaine de tensions, émaillée de violences et de manifestations.

"Le pays va être remis en forme"


"A partir de lundi, on va lancer un programme de nettoyage des canaux, de construction de routes, de nettoyage des rues : des programmes pour rendre belles nos villes, pour rendre propres tous les quartiers", a annoncé le Premier ministre dans un discours diffusé samedi matin sur Facebook. "Ce sont des emplois qui vont être créés, de l'activité économique qui va s'amorcer, c'est le pays qui va être remis en forme", a ajouté M. Céant.
 

Entre 3 et 11 morts dans des manifestations


Cette adresse à la nation intervient au lendemain d'une manifestation d'ampleur limitée dans la capitale Port-au-Prince, mais émaillée de nombreux affrontements entre policiers et manifestants. Plusieurs véhicules ont été incendiés et un policier a été blessé par un jet de cocktail molotov.

Depuis dimanche 18 novembre, Haïti est sous tension suite à une large mobilisation nationale réclamant la démission du chef de l'État. Elle a été suivie par plusieurs jours de grève paralysant surtout la capitale Port-au-Prince.

Selon l'opposition, 11 personnes ont été tuées lors de ces manifestations du 18 novembre. La police annonce elle un bilan de trois morts par balle. 
 

Demande de démission du Président


Face à une inflation annuelle supérieure à 15% depuis 2015, la colère populaire ne faiblit pas et s'est accentuée ces derniers mois en raison d'une forte dévaluation de la monnaie nationale. Le pouvoir d'achat des ménages se réduit d'autant plus que le pays importe l'immense majorité des produits qu'elle consomme. 

Initialement cristallisée autour de la lutte contre la corruption, qui accentue la pauvreté de la majorité, la contestation réclame désormais le départ du président.

Assurant être à l'écoute de la jeunesse qui compose le gros des cortèges, le Premier ministre a également annoncé la création d'emprunts à destination des jeunes. 
 

Aides à la création d'entreprises


"Nous allons aider à la création d'entreprises par les jeunes. Il y aura des emprunts pour créer 1.000 petites entreprises par mois, dont 200 par mois à destination des jeunes", a déclaré Jean-Henry Céant dans son discours, sans fournir davantage de précision sur les montants et durées des crédits.

En fonction depuis septembre, le gouvernement dirigé par Jean-Henry Céant n'a toujours pas présenté son projet de budget au parlement, alors que l'année fiscale haïtienne débute au 1er octobre.

En début de discours, le Premier ministre a lui-même rappelé que "près de 80% de la population vit avec moins de deux dollars par jour", le pays ayant un PIB par habitant de seulement 765 dollars par an, soit dix fois moins que celui de la République dominicaine voisine. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play