Hansel et Gretel, conte en Rose créole dans l’Oreille est hardie

émission
« Hansel et Gretel » à la Comédie Française
La metteuse en scène guyanaise d’origine haïtienne Rose Martine signe sa propre adaptation du conte des frères Grimm pour le compte… de la Comédie-Française. Un spectacle qui mêle une histoire européenne à la tradition créole. Une réussite.

Déjà, avant que la pièce ne commence, le spectacle est dans la salle. Le Studio-Théâtre de la Comédie Française bruisse de ces murmures et de ces voix d’enfants accompagnés de leurs parents, attirés par la perspective d’être à la fois enchantés et apeurés. Car c’est un conte qu’on leur a promis, un conte comme la Comédie-Française en monte régulièrement depuis quelques années, histoire d’enchanter également, dans ses salles de théâtre, le jeune public. Cette fois, après la Petite Sirène ou les Trois Petits Cochons, ce sont Hansel et Gretel qui s’y collent et, par la même occasion pour la première fois, la jeune metteuse en scène Rose Martine.

Rose Martine
La metteuse en scène Rose Martine ©Aloeboetoe Ewald

Une rencontre

C’est Éric Ruf, l’administrateur de la Comédie-Francaise qui a proposé à Rose Martine de mettre en scène un spectacle pour jeune et tout public. Ils se sont rencontrés alors que Rose l’assistait sur la Vie de Galilée qu’Eric Ruf montait en 2019. Puis c’est en voyant ses premières mises en scène qu’il a invité la jeune femme à lui faire une proposition de spectacle pour figurer dans le programme de la Comédie-Française.

Il est venu, je pense vraiment, en ami voir mon spectacle et c'est en metteur en scène qu'il en est sorti et qu'il m'a fait cette proposition !

Rose Martine, à propos d’Éric Ruf, l’administrateur de la Comédie Française, dans l’Oreille est hardie

Après quelques hésitations et une bonne dose de réflexions - et un retour dans sa Guyane (où elle a vécu jusqu’à ses 18 ans mais elle est originaire d’Haïti), elle accepte le challenge et trouve ses inspirations : elle veut parler de la forêt - et la représenter sur scène - et de la famille, deux items chers à son cœur. Le conte Hansel et Gretel répond à ces deux envies/besoins et parle également immédiatement aux enfants. Tous les critères sont donc réunis.

Un conte cruel

Dans Hansel et Gretel, dans toutes les versions qu’en ont livré les frères Grimm au début du 19ème siècle, il est question d’un couple qui, poussé par la misère et la faim, abandonne ses deux enfants dans la forêt parce qu’il ne peut plus les nourrir. Les enfants finiront par tomber entre les griffes d’une méchante sorcière qui ne rêve que de faire d’eux son dîner ! La thématique est forte, presqu’insupportable quand on y réfléchit mais Rose Martine s’en est emparée pour livrer sa propre version. Elle adoucit la cruauté du conte en expliquant pourquoi les parents sont poussés à commettre ce geste d’abandon (et explore du même coup, tout ce qui constitue ou devrait constituer une relation d’amour entre parents et enfants) et en ramenant le conte vers Haïti et la Guyane.

"Hansel et Gretel" à la Comédie-Française
"Hansel et Gretel" à la Comédie-Française ©Comédie-Française

Une maison de pain d’épices créoles

Adoucir le conte, c’est aussi possible grâce à l’apparition d’un conteur façon Caraïbes, faisant le lien entre la scène et le public, adressant aux spectateurs des "yé cric", "yé crac", "Est-ce que la cour dort ?" et leur demandant de lui répondre. Le conteur apparaît tout au long du spectacle. Le décor reprend sur scène le tronc d'un gros arbre sinueux comme on en trouve en forêt guyanaise, couché d’un bout à l’autre de la scène, un tronc mort qui rappelle les dangers qui guettent l’environnement amazonien.
C’est cet arbre qui abrite à la fois la maison des parents et celle de la sorcière, la célèbre maison de pain d’épices. Et puis il y a les costumes dont l’étoffe est de celles dont étaient faits, jadis, les habits en Guyane ou à Haïti et surtout il y a la langue créole distillée dans les dialogues, dans le récit du conteur et dans les chansons, comptines et airs populaires, sélectionnés par Rose Martine pour enfoncer le clou créole dans les planches de la Comédie-Française. 

L'affiche du spectacle "Hansel et Gretel" à la Comédie-Française
L'affiche du spectacle "Hansel et Gretel" à la Comédie-Française

Non, Rose Martine ne dort pas

Au vu des premières représentations, le défi relevé par Rose Martine est réussi et même très réussi. Un peu déroutés et timides au départ, petits et grands répondent en cours de spectacle avec joie aux sollicitations intempestives du conteur et s'enthousiasment pour le spectacle grâce aux excellents comédiens, à la fluidité du récit, à un bel enchaînement des différentes parties de l’histoire et à une scénographie habile et efficace.


Non, la cour ne dort pas et Rose Martine non plus : elle relève donc haut la main le pari et assure ce rendez-vous que a lui fixé la Comédie-Française sur la scène de son Studio-Théâtre. Et c’est vraiment avec hâte que l’on a envie de connaître la suite des aventures scéniques de la jeune Rose Martine.

L’Oreille est hardie reçoit Rose Martine

De tout cela et de la portée de son travail, Rose Martine en parle dans l’Oreille et hardie. Haïti, la Guyane, la Comédie-Française, Éric Ruf, la musique, le conte, la culture créole… Retrouvez-la ou faites connaissance avec elle dans ce numéro de l’Oreille est hardie, c’est par ICI !

"Hansel et Gretel", mise en scène de Rose Martine, jusqu'au 24 octobre 2021 au Studio Théâtre de la Comédie-Française.