Hubert Reeves présidera la nouvelle Agence française pour la biodiversité

écologie
Hubert Reeves
Hubert Reeves ©THOMAS COEX / AFP
Hubert Reeves sera le premier président de l'Agence française pour la biodiversité, qui devra oeuvrer en faveur d'une meilleure préservation des espaces naturels, a annoncé ce jeudi la ministre de l'Environnement Ségolène Royal. La1ere.fr avait rencontré le célèbre astrophysicien en juillet.
L'Agence française pour la biodiversité (AFB) doit voir le jour en janvier 2017 et c'est donc Hubert Reeves qui la présidera. C'est ce qu'a annoncé Ségolène Royal, la ministre de l'Environnement ce jeudi sur France Inter.

Des antennes Outre-mer

Cette agence doit regrouper 1 200 agents de quatre organismes existants (l'Office national de l'eau et des milieux aquatiques, l'Atelier technique des espaces naturels, l'Agence des aires marines protégées et les Parcs nationaux). Outre-mer, l'AFB devrait avoir des antennes locales. Quant au conseil d'admnistration de l'AFB, il doit compter dans ses rangs au moins 5 membres des Outre-mer comme cela avait été décidé en mars 2015 lors du votre de la loi stipulant sa création. 


Hubert Reeves, le futur président

Hubert Reeves, 84 ans, président d'honneur de l'association Humanité et Biodiversité sera donc le premier président de l'agence française pour la Biodiversité. En juillet dernier, La1ere.fr avait publié une série d'entretien avec le célèbre astrophysicien québécois. Il estimait que l'agence avait mis du temps à voir le jour, mais qu'elle apporterait plus d'efficacité à la défense de la nature.