Il y a 40 ans, Basse-Terre en Guadeloupe était évacuée face à la menace de la Soufrière

volcan la basse-terre
Soufrière INA
©INA
Le 15 août 1976, le préfet de Guadeloupe ordonne l’évacuation de Basse-Terre, en Guadeloupe. Plus de 73 000 habitants quittent leurs habitations face à la menace du volcan de la Soufrière.
C’était il y a 40 ans, le 15 août 1976. Alors que la Soufrière est en éruption depuis le 8 juillet, les autorités craignent une puissante explosion du volcan, situé au sud de Basse-Terre en Guadeloupe. Le tour cycliste de l’île est interrompu et les festivités du 15 août sont annulées. Le volcan est de plus en plus menaçant.

Evacuation de 73 000 personnes

Le préfet de l’époque, Jean-Claude Aurousseau, ordonne alors l’évacuation de plusieurs villes de Basse-Terre par camions, par voitures et par bateaux. L’opération va durer jusqu’au 18 novembre. Plus de 73 000 personnes doivent quitter leurs foyers pour se réfugier principalement sur la Grande-Terre.

La puissante éruption, tant redoutée, a finalement eu lieu le lendemain, sans provoquer d’importants dégâts. Dans les mois suivants, l’activité volcanique a continué avec des coulées de boues et des émissions de cendres. Les évacuations ont donc continué jusqu’au 18 novembre 1976.

Regardez ci-dessous le journal d’Antenne 2, du 15 août 1976, avec un reportage en Guadeloupe. 
©la1ere