outre-mer
territoire

Ils produisent de l'huile d'olive en Grèce : l'or vert des Réunionnais du Péloponnèse

agriculture
Grèce
Freddy Lallemand, Cristel et Eric Magamootoo, producteurs de l'huile d'olive Velika en Grèce ©Alain Jeannin
C’est une belle région du Sud de l’Europe, noyée sous les oliviers entre mer et montagne. En Grèce, des Réunionnais vivent par et pour l’olive. Ils produisent l’huile d’olive Velika dans la région de Kalamata.
 
Depuis une dizaine d’années, une famille réunionnaise est installée au cœur de la région de Kalamata dans le Péloponnèse. Elle y produit l’huile d’olive de Velika, l'une des meilleurs au monde. Kalamata et Velika sont le cœur d’une région de production traditionnelle d’huile d’olive, l’une des fiertés de la Grèce. Une fratrie réunionnaise a adopté ce pays et ses gens courageux en dépit d’une situation économique difficile. Velika, Analypsie, Drakoneri, Likotravo. Huit hectares de terres et près de deux milles oliviers sont répartis autour de ces quatre villages.
 

Réunionnais du Péloponnése
Au cœur de la Grèce authentique, c’est l’or vert des Réunionnais du Péloponnèse. Cette année 2019, la récolte des olives s’annonce excellente. Oublié le mauvais temps de l’année passée avec son cortège de petits parasites. "On avait un taux d’acidité très élevé, c’était une catastrophe" précise Cristel Magamootoo qui participe à la production de l'huile d'olive. Aujourd'hui, ils sont heureux de tourner la page avec la belle récolte de cet hiver ensoleillé en Grèce. Cristel et Sonia, Eric et Freddy sont allés aux champs avec ardeur, peignant leurs oliviers, aidés par un beau-père grec et lui-même cultivateur : 10.000 litres d’huile d’olive extra-vierge seront extraits d’un terroir préservé qu’ils ont acquis au fil du temps. 
 

"Notre huile d’olive, produite à partir d’une olive la Koroneiki, est idéale pour la cuisine créole. Et ce qui essentiel pour moi, c’est que notre production, notre huile d’olive de Velika, sera à La Réunion dans quelques semaines. Eric Magamootoo, producteur de l'huile d’olive Velika en Grèce

 
Grèce
Huile d'olive Velika et citrons bio de Grèce ©Alain Jeannin
Une production réunionnaise en Grèce
C’est une production familiale tout en discrétion et en finesse, un mélange de Créole et de Méditerranéen qui fonctionne bien. Ce beau métissage, fruit du labeur quotidien des familles Magamootoo et Lallemand, permet de récolter près de 600 kilos d’olives chaque jour pendant la saison d’hiver. Et puis, d’autres Réunionnais se sont installés dans le Péloponnèse. Tous y ont désormais des attaches familiales qui leur ont permis de trouver des terrains et de produire ensemble cette huile d’olive, fierté de la civilisation grecque et d’une terre qui ne ment pas. 

Un lien avec La Réunion
Ces Français originaires de La Réunion parlent grecs et fréquentent aussi l’église orthodoxe de leur village. Leur volonté d’intégration a été facilitée par la douceur des paysages, la mer et la montagne si proches et par un mode de vie pas si éloigné de celui que l’on trouve encore sur l’île Bourbon. Leur huile d’olive est le fruit de leur amour pour la Grèce et pour La Réunion.
 

"À La Réunion, on est en pleine période des litchis, ici c’est la période des olives. Et nous, les Créoles du Péloponnèse, on veut partager avec nos compatriotes cette huile d’olive qui est l’une des meilleurs au monde. Freddy Lallemand, producteur réunionnais de l'huile d’olive Velika 

 
Grèce
©Alain Jeannin
Comme la mer, l'huile d'olive est grecque
Quand la nuit tombe sur Velika, les villageois se rassemblent à la coopérative du village. La récolte des olives est une tradition grecque. On déguste l’huile d’olive sur de la feta et du pain, et puis si le grec est une langue difficile, les Français de Velika le parlent désormais. "Je suis français, je suis réunionnais et créole et j’essaie de plus en plus de devenir grec, comme mes enfants qui sont parfaitement bilingues" poursuit Freddy Lallemand "mais je ne prétends pas avoir percé l’âme grecque, en tout on a été très bien accueillis, on est très bien ici sinon je ne serai pas resté" conclut le producteur réunionnais.

La production de "l’or vert" va durer toute la nuit jusqu’au petit jour quand pointe le ciel bleu azur et teinté de rouge du Péloponnèse. Dans quelques jours, les bouteilles et les bidons d’huile d’olive de Velika prendront la route d’Athènes. De là, un autre périple les attend jusqu’au port de Marseille avant la grande traversée maritime et l’arrivée au Port à la Réunion. "La mer est grecque" disait l’écrivain Malaparte et l’on peut ajouter que l’huile d’olive aussi. Une huile artisanale extra-vierge produite par des Réunionnais et exportée à La Réunion.
 
Grèce
Production d'huile d'olive dans la coopérative AENAON "source intarissable" de Velika




 
Publicité