publicité

Incident d'Ariane : que s'est-il passé et quelles sont les conséquences ? [Synthèse]

Pour son premier lancement en 2018, jeudi 25 janvier, Ariane 5 a connu un incident rare : le contact avec les deux satellites que la fusée devait mettre sur orbite a été perdu pendant quelques minutes. Ils n'ont donc pas été placés au bon endroit.  

JG Assard Ariane
  • La1ere.fr / JM Mazerolle
  • Publié le , mis à jour le

Acte 1 : le décollage

Il était 19h20 à Kourou, lorsqu'Ariane 5 a décollé. Ce premier vol de l'année 2018 s'annonçait presque routinier. A bord du lanceur européen ,deux satellites de télécommunications : "SES-14" pour l'opérateur luxembourgeois SES et "Al Yah 3" pour Yahsat, l'opérateur des Émirats Arabes Unis. Regardez les images du décollage :
Ariane

Acte 2 : l'incident 

Mais 9 minutes après le décollage, c'est l'incident. Une "anomalie" est constatée : "Une perte de contact avec le lanceur Ariane 5". La perte de contact se produit entre la 9ème et la 37ème minute. Les satellites ont bien été placés sur orbite, mais pas à l'endroit prévu. Voici le communiqué d'Arianespace :


Acte 3 : les excuses

Peu après, le PDG d'Arianespace, Stéphane Israel, présente ses excuses :

"Je veux présenter mes excuses à nos clients (...) Nous savons que chaque lancement comporte des risques . Ce soir, Ariane 5 a connu une anomalie. Nous devons maintenant prendre le temps pour analyser la situation des satellites. Arianespace vous communiquera toutes les informations dans la transparence la plus totale". 

-Stéphane Israel, PDG Arianespace


Acte 4 : les dernières  nouvelles des satellites

Vendredi matin, après une longue nuit d'incertitudes, l'opérateur d'un des deux satellites, la société luxembourgeoise SES, a pu établir le contact avec son satellite et affirme qu'il est "en bonne santé" et pourra être placée sur la bonne orbite avec quatre semaines de retard. 
© SES
© SES

A cette heure, aucune information n'est disponible concernant le second satellite. 

Acte 5 : et maintenant ?

Au final la conséquence pour les deux clients devrait être un simple retard pour la mise en orbite, mais cet incident est surtout une belle frayeur pour Arianespace qui affichait jusqu’à hier un palmarès record en matière de lancement de satellites : 82 tirs consécutifs réussis. Quinze ans de succès qui, dans un secteur industriel stratégique en pleine évolution avec le développement de la concurrence et l’arrivée des premières fusées low-cost, permettait aux lanceurs européens de rester LE leader mondial des lancements de satellites.

Avec cet incident de tir, le vol V241 est venu rappeler aux professionnels européens du spatial comme au grand public que l’accès à l’espace demeure encore aujourd’hui une aventure technologie et humaine avec sa part d’inconnu. Cet incident de tir qui, pour l’heure a déclenché une enquête pour savoir les raisons exactes de ce qui s’est passé, va sans doute empêcher Arianespace de réaliser cette année le record de 14 tirs de fusée programmés à Kourou pour l’année 2018.

Sur le même thème

L'actualité 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play