publicité

Une infirmière, originaire de Martinique, veut "délivrer" la parole des infirmières au cinéma

Après un livre témoignage dénonçant les violences faites à l'hôpital, Raphaëlle Jean-Louis travaille sur le scénario d'un long métrage. Cette jeune infirmière, qui est aussi réalisatrice et comédienne, a décidé de mettre en lumière les infirmières et les aides-soignants trop souvent déconsidérée. 

Après un livre témoignage sur le harcèlement à l'hôpital, Raphaëlle Jean-Louis s'apprête a réaliser un film sur les infirmières © RJ-L
© RJ-L Après un livre témoignage sur le harcèlement à l'hôpital, Raphaëlle Jean-Louis s'apprête a réaliser un film sur les infirmières
  • Par Pierre Lacombe
  • Publié le
Lors d'un stage dans le cadre de ces études d'infirmière, Raphaëlle Jean-Louis, originaire de la Martinique par son père, est devenue le souffre-douleur d'une équipe d'infirmières et d'aides soignantes. Elle subit pendant plusieurs mois les humiliations et brimades de toutes sortes, sans oser se confier à personne. Une expérience douloureuse qu'elle a décidé de raconter dans un livre, "Diplôme délivré(e)", paru aux éditions Michalon.
 

Raconter pour témoigner

Raphaëlle Jean-Louis s'appuie sur de nombreux exemples pour raconter le comportement déplacés des infirmières qui l'encadrent. "Soudain, l'infirmière se place au-dessus de mon épaule et me hurle dans l'oreille: "plus vite ! Lis l'ordonnance ! Fais-moi le calcul ! Sans calculatrice, allez ! Je veux le résultat du calcul ! Allez, de tête et vite, vite, vite, il faut faire vite ! Pas de calculatrice, non ! Tu ne sers à rien ! Vite ! Dépêche toi"", écrit-elle. 

N'ayant plus la force de subir ces humiliations quotidiennes, Raphaëlle abandonnera son stage trois jours avant son terme. Pour atténuer la douleur occasionnée par ces violences, elle décide d'écrire ce qu'elle a vécu.

Mon ancien petit ami, professeur des écoles, a été très sensible à cette histoire et m'a encouragé à contacter un éditeur pour dénoncer ces agissements.
Raphaëlle Jean-Louis 


L'éditeur Yves Michalon a été le premier touché par le parcours de Raphaëlle et a décidé de publier son histoire. Le livre est un succès en libraire et libère la parole des jeunes soignants victimes de harcèlement.

Le cas de Raphaëlle est, en effet, loin d'être unique. Les récentes études dénonçant les violences faites à l'hôpital ont mis en lumière des cas de de maltraitance chez les étudiants en santé. Ce témoignage ne laissera pas non plus insensible le président de la République qui demande à sa conseillère directe, Marie Fontanel, de la recevoir le 15 novembre dernier. 
Raphaëlle Jean-Louis a été reçu par la conseillère d'Emmanuel Macron pour évoquer la souffrance des infirmières © RJL
© RJL Raphaëlle Jean-Louis a été reçu par la conseillère d'Emmanuel Macron pour évoquer la souffrance des infirmières
 

Un scénario pour le cinéma 

Raphaëlle aurait pu s'arrêter là. Mais sa passion pour le cinéma l'a incité à aller encore plus loin. Ces courts-métrages ont reçu deux prix, celui du meilleur scénario et de meilleure comédien, et l'un d'entre eux a été sélectionné au Festival de Cannes. La jeune femme décide cette fois de s'atteler à l'écriture d'un long-métrage. "J'avais ce projet bien avant le livre, c'est finalement la suite logique". 

Sensible à la détermination et au talent de la jeune femme, Yves Michalon a décidé de l'accompagner dans son projet. L'éditeur n'est pas à son premier coup d'essai au cinéma. "Sur la route des invisibles" de Claire Lajeunie a été adapté au cinéma. Le film "Les Invisibles" avec Audrey Lamy et Corinne Masiero connaît un beau succès en salles depuis sa sortie, le 9 janvier 2019. 

Yves Michalon est convaincu que le projet de Raphaëlle connaîtra lui aussi le succès. Plus de 600 000 infirmières exercent en France, "c'est autant de personnes qui seront sensibles à ce film", précise-t-il. Raphaëlle veut mettre en lumière ces professionnels de la santé, les infirmières, les aides-soignants ou encore les agents de service hospitalier, et dénoncer dans le même temps leurs conditions de travail de dont la vocation est devenue un chemin de croix. Loin de vouloir dresser un tableau sombre, la jeune femme promet une histoire humaine et sincère, jalonnée de moments très joyeux, de rencontres et d'espoir.  

Il ne reste plus qu'à signer avec un producteur.

Il y a déjà des contacts sérieux qui ont été pris. On va scenariser un petit peu différemment le livre, mais Raphaëlle fera son film.  Ce qui compte dans la vie, c’est d’avoir des rêves, mais c’est aussi de les réaliser et elle a l’énergie qu’il faut".
Yves Michalon, éditeur. 

 
Raphaëlle Jean-Louis

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play