Irma : l'Assemblée nationale vote un soutien de 2,9 millions d'euros à Saint-Barthélemy

assemblée nationale saint-barthélémy
saint-Barthélémy
Vue aérienne de l'île de Saint-Barthélemy. ©ALAIN JOCARD/AFP
L'Assemblée nationale a voté un soutien de près de 2,9 millions d'euros en faveur de l'île de Saint-Barthélemy, gravement touchée fin septembre par l'ouragan Irma, lors de l'examen du budget des collectivités dans la nuit de mercredi à jeudi.
Saint-Barth sera en fait exonérée du paiement en 2018 de la dotation globale de compensation (DGC) d'un montant de 2,88 millions d'euros. En raison des dégâts occasionnés par l'ouragan, le gouvernement a souhaité "prendre des mesures manifestant la solidarité nationale", indique-t-il dans un amendement adopté en fin de discussion.

Les îles de Saint-Barth et Saint-Martin, dans les Caraïbes, ont subi de gros dégâts lors du passage d'Irma. Saint-Barthélemy est une collectivité territoriale un peu différente de Saint-Martin et dispose notamment d'une totale autonomie fiscale. De ce fait, la dotation globale de compensation, censée compenser les transferts de compétences de l'Etat vers la collectivité est négative. C'est-à-dire que l'île gagne plus qu'elle ne reçoit de l'Etat, et c'était donc à elle d'en rembourser une partie.

Le président de la collectivité, Bruno Magras, n'avait pas demandé d'enveloppe d'aides financières pour la reconstruction, mais il avait suggéré fin octobre à l'Etat de suspendre temporairement cette DGC "pendant quelques exercices".